Le par­ti de Pou­tine grand vain­queur

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

La ma­chine re­mer­cie po­li­ment, « spas­si­ba ». A Mos­cou, dans quelque 600 bu­reaux élec­to­raux, des urnes élec­tro­niques ont été ins­tal­lées pour la pre­mière fois et, si­tôt le bul­le­tin as­pi­ré, le nou­veau nombre de vo­tants, tout comme leurs choix, sont im­mé­dia­te­ment comp­ta­bi­li­sés. A la sor­tie du bu­reau nu­mé­ro 7, dans le quar­tier Ar­bat de la ca­pi­tale, une re­trai­tée confie : « Je suis ve­nue parce que c’est mon de­voir de ci­toyenne, mais je ne crois pas à un chan­ge­ment dans notre vie po­li­tique car Rus­sie Unie [le par­ti au pou­voir] est par­tout avec Pou­tine, Med­ve­dev... » Avec une pen­sion men­suelle de 14 500 roubles (200 eu­ros), elle a choi­si le Par­ti des retraités. Cent dix mil­lions de Russes étaient ap­pe­lés à élire, di­manche 18 sep­tembre, leurs dé­pu­tés et, pour cer­tains, leurs gou­ver­neurs et chefs ré­gio­naux.

La for­ma­tion po­li­tique Rus­sie Unie a ob­te­nu 49,8 % des voix, après le dé­compte de 20 % des bul­le­tins de vote, se­lon la Com­mis­sion élec­to­rale cen­trale. Le par­ti li­bé­ral dé­mo­crate (LDPR, ex­trême droite) de Vla­di­mir Ji­ri­novs­ki est ar­ri­vé en deuxième po­si­tion avec 15,7%, de­van­çant de peu le Par­ti com­mu­niste (PC) qui a ob­te­nu 15,3%. Pour l’heure, ni les op­po­sants so­ciaux-dé­mo­crates de Ia­blo­ko ni les li­bé­raux de Par­nas ne semblent avoir réuni suf­fi­sam­ment de suf­frages pour es­pé­rer sié­ger à la Dou­ma.

Peu après 15 heures, le taux de par­ti­ci­pa­tion at­tei­gnait 33 % sur tout le ter­ri­toire, soit un peu moins que lors des pré­cé­dentes élec­tions lé­gis­la­tives de 2011, mais avec des dis­pa­ri­tés si­dé­rantes. Dans le Cau­case russe, 73 % des élec­teurs du Da­ghes­tan, et près de 70 % en Tchét­ché­nie, s’étaient dé­jà ren­dus aux urnes. A Groz­ny, Ram­zan Ka­dy­rov a pu es­quis­ser sans crainte une danse tra­di­tion­nelle de­vant son bu­reau de vote. Per­sonne n’ose­ra contes­ter le dic­ta­teur tchét­chène, au pou­voir de­puis 2007, mais qui, ce di­manche, pas­sait son pre­mier test élec­to­ral. A contra­rio, la par­ti­ci­pa­tion s’an­non­çait très faible dans l’ex­trême est. En Cri­mée, la pé­nin­sule ukrai­nienne an­nexée par la Rus­sie en 2014, les ha­bi­tants par­ti­ci­paient pour la pre­mière fois à des élec­tions russes sur fond de ten­sion. Leurs voix ne se­ront pas re­con­nues par la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale.

Très vite après l’ou­ver­ture des bu­reaux de vote, les pre­miers mes­sages d’alerte sont ap­pa­rus sur les ré­seaux so­ciaux, concer­nant des fraudes.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.