«L'im­por­tant, c'est la vic­toire» «Nous au­rions pu mieux faire !»

Le Temps (Tunisia) - - Sports - Mou­rad AYARI

Le CA a fait l’es­sen­tiel face à L’AS Ga­bès. Il s’est im­po­sé et rem­porte ain­si son deuxième suc­cès en au­tant de matches. Une vic­toire qui sa­tis­fait plei­ne­ment son en­traî­neur Kaïs Yâa­kou­bi pour qui seuls les trois points de la vic­toire comptent. Il re­vient sur le match d’avant-hier en ces termes : « Le plus im­por­tant pour nous, ce sont les trois points de la vic­toire. On les a eus au­jourd’hui (di­manche) face à un ad­ver­saire dif­fi­cile. La vic­toire a été dif­fi­cile à ob­te­nir car on a ra­té des oc­ca­sions sur­tout en pre­mière pé­riode au cours de la­quelle on au­rait pu tuer le match et c’est à chaque fois la même chose car quand on ne marque pas, ce­la donne plus de confiance à l’ad­ver­saire qui re­vient dans le match. En fin de compte, ce qui compte pour moi, c’est la vic­toire. Que l’on s’im­pose par un score large comme ce fut le cas face au CSHL ou sur un score étri­qué face à L’ASG, l’es­sen­tiel c’est de s’im­po­ser ».

Il est vrai qu’à ce stade de la com­pé­ti­tion, la ma­nière im­porte peu. Il fau­drait tou­te­fois re­con­naitre que les clu­bistes n’ont rien vo­lé. Ils se sont im­po­sés en convain­cant et en do­mi­nant son ad­ver­saire du jour. Les Rouge et Blanc » doivent tou­te­fois une fière chan­delle à leur gar­dien Fa­rouk Ben Mus­ta­pha qui a ar­rê­té un pe­nal­ty dans les toutes der­nières mi­nutes de la ren­contre. On met­tra éga­le­ment en évi­dence le ren­de­ment de Srar­fi qui fut dé­ter­mi­nant en étant à l’ori­gine du deuxième but clu­biste. Il fut l’au­teur d’une bonne deuxième mi-temps et a prou­vé qu’il de­meure un joueur plein de ta­lent. Il fau­drait tout sim­ple­ment sa­voir l’encadrer. En­fin, on met­tra l’ac­cent sur la pres­ta­tion de Bra­him Che­ni­hi qui fut l’au­teur du but de la vic­toire et au­rait pu en mar­quer d’autres. L’al­gé­rien est en train de re­trou­ver son meilleur ni­veau, ce­lui-là même qui lui a per­mis d’être le meilleur joueur clu­biste lors de l’exer­cice écou­lé.

Co­té ga­bé­sien, on re­grette cette dé­faite, sans tou­te­fois contes­ter la vic­toire clu­biste. Skan­der Kas­ri n’a même pas par­lé du pe­nal­ty ra­té par Abdelhalim Dar­ra­gi dans les der­nières mi­nutes du match, cer­tai­ne­ment pour ne pas ac­ca­bler da­van­tage son joueur. Il est re­ve­nu sur le fait que son équipe a beau­coup de tra­vail à faire. Il est vrai que l’ef­fec­tif à sa dis­po­si­tion est com­po­sé de joueurs qui sont en­semble de­puis seu­le­ment quelques temps et il fau­drait at­tendre en­core quelques se­maines pour que la mayon­naise prenne : « C’est une dé­faite que nous au­rions pu évi­ter. On a beau­coup de tra­vail à faire. C’est une for­ma­tion qui doit en­core prendre forme. Nous avons évo­lué avec un bloc bas et nous au­rions dû évo­luer au­tre­ment. Le ré­sul­tat fi­nal au­rait pu être autre. Ce dont je suis sur, c’est que les ré­sul­tats des pro­chaines se­maines se­ront meilleurs ». En somme, la ren­contre CA-ASG fut plai­sante à suivre avec plein de re­bon­dis­se­ments. Du re­tour en forme de Srar­fi à l’ex­ploit de Ben Mus­ta­pha, le pu­blic pré­sent ne s’est pas en­nuyé…

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.