Of­fen­sive de l'ar­mée pour la re­prise de Chir­kat

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Les forces ira­kiennes ont lan­cé hier une opé­ra­tion vi­sant à re­prendre à l'etat is­la­mique la ville de Chir­kat, dans le nord du pays, à une cen­taine de ki­lo­mètres au sud du prin­ci­pal fief des dji­ha­distes, la grande ville de Mos­soul.

Si­tuée au bord du Tigre, Chir­kat est to­ta­le­ment en­cer­clée par l'ar­mée ira­kienne et par des mi­lices chiites al­liées au gou­ver­ne­ment de Bag­dad et sou­te­nues par l'iran.

On éva­lue à plu­sieurs di­zaines de mil­liers le nombre de ci­vils pris au piège à l'in­té­rieur de la ville. Les au­to­ri­tés pré­viennent de­puis plu­sieurs mois de l'im­mi­nence d'une ca­tas­trophe hu­ma­ni­taire dans la ville, où la nour­ri­ture vient à man­quer.

Les sol­dats ira­kiens, ap­puyés par la po­lice et par des com­bat­tants de tri­bus sun­nites, ont pris po­si­tion hier le long de cinq axes et ont pro­gres­sé à l'in­té­rieur de cinq lo­ca­li­tés, mais à la mi-jour­née, ils se trou­vaient tou­jours à 13 km du centre de Chir­kat, a dit le maire de la ville et une source au sein du Com­man­de­ment des opé­ra­tions de Sa­la­hou­dine, qui su­per­vise les mou­ve­ments de troupes dans la ré­gion.

Les mi­li­taires disent avoir ren­con­tré peu de ré­sis­tance jus­qu'à pré­sent, hor­mis des bombes po­sées le long des routes. Les forces de sé­cu­ri­té ont neu­tra­li­sé plu­sieurs "sni­pers" et désac­ti­vé des voi­tures pié­gées, ont rap­por­té les mé­dias ira­kiens.

Les forces ira­kiennes ont dans le même temps en­tre­pris de re­prendre deux zones d'une autre pro­vince, An­bar, a dé­cla­ré le Pre­mier mi­nistre ira­kien, Haï­dar al Aba­di.

"Ces opé­ra­tions pré­parent le net­toyage de chaque cen­ti­mètre du ter­ri­toire ira­kien et, si Dieu le veut, elles fi­ni­ront par la li­bé­ra­tion de la ville de Mos­soul (...), la li­bé­ra­tion de toutes les terres ira­kiennes et la fin de Daech", a dé­cla­ré le chef du gou­ver­ne­ment, pré­sent à New York pour l'as­sem­blée gé­né­rale des Na­tions unies. Haï­dar al Aba­di a pro­mis de re­prendre Mos­soul, où L'EI a pro­cla­mé son "ca­li­fat" en 2014, d'ici la fin de l'an­née, et des com­man­dants mi­li­taires ont évo­qué un dé­but des opé­ra­tions dès la se­conde quin­zaine d'oc­tobre.

Le pré­sident amé­ri­cain, Ba­rack Oba­ma, qui a ren­con­tré lun­di Haï­dar al Aba­di à New York, a dit es­pé­rer un pro­grès des opé­ra­tions de Mos­soul face à L'EI d'ici la fin de l'an­née.

Pour se pré­pa­rer à cette of­fen­sive, les dji­ha­distes ont creu­sé une tran­chée au­tour de la ville, éri­gé des murs en bé­ton au­tour de cer­tains quar­tiers et creu­sé un ré­seau de tun­nels qui leur ser­vi­ra à s'abri­ter des bom­bar­de­ments aé­riens et à lan­cer des at­taques, ont rap­por­té des ha­bi­tants.

D'après ces ha­bi­tants et des res­pon­sables mu­ni­ci­paux qui ont fui Mos­soul, la tran­chée fait deux mètres de pro­fon­deur et de large et des ré­ser­voirs de pé­trole ont été pla­cés à proxi­mi­té pour créer une ri­vière de feu des­ti­née à ra­len­tir la pro­gres­sion des troupes au sol et à en­tra­ver la sur­veillance aé­rienne.

"Les tran­chées, les tun­nels et les ka­mi­kazes ne sau­ve­ront pas Daech de la dé­faite mais ils ren­dront la ba­taille en­core plus dif­fi­cile", a com­men­té Sa­bah al Nou­ma­ni, porte-pa­role des forces an­ti­ter­ro­ristes ira­kiennes. "Nous pen­sons que les com­bat­tants de Daech vont se battre jus­qu'au der­nier pour conser­ver Mos­soul."

En creu­sant la tran­chée, L'EI s'est néan­moins lais­sé un pas­sage ou­vert vers l'ouest et la Sy­rie dans le cas où il dé­ci­de­rait fi­na­le­ment d'aban­don­ner la ville, ont dit les ha­bi­tants.

Sur des pho­tos mon­trées par ces ha­bi­tants à Reu­ters, on voit des blocs de bé­ton éri­gés au tra­vers des grands axes de Mos­soul. Des ca­mions trans­por­tant des blocs si­mi­laires ont été vus au dé­but du mois pre­nant la di­rec­tion de l'aé­ro­port si­tué dans les fau­bourgs sud de la ville.

Les dji­ha­distes "veulent rendre l'aé­ro­port in­uti­li­sable", a dit un co­lo­nel de l'ar­mée ira­kienne, Mo­ha­med Ad­nan al Taïe, pré­ci­sant qu'ils avaient uti­li­sé une tac­tique si­mi­laire avant de fuir la base aé­rienne de Kayya­ra, à 60 km au sud de Mos­soul.

Des tra­vaux aux­quels par­ti­cipe l'ar­mée amé­ri­caine ont été en­tre­pris pour re­mettre les pistes de la base en état afin de s'en ser­vir comme plate-forme lo­gis­tique pen­dant l'of­fen­sive à ve­nir contre Mos­soul.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.