Le sus­pect bles­sé "dans un état cri­tique"

At­ten­tats de New York et du New Jer­sey

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Le sus­pect ar­rê­té lun­di en connexion avec les at­ten­tats à la bombe de New York et du New Jer­sey est "dans un état cri­tique mais stable", après avoir été bles­sé dans la fu­sillade qui a conduit à son ar­res­ta­tion, a in­di­qué hier le chef de la po­lice new-yor­kaise. Le sus­pect, Ah­mad Khan Ra­ha­mi, un Amé­ri­cain d'ori­gine af­ghane âgé de 28 ans, a re­çu "plu­sieurs balles" et se trou­vait lun­di soir "dans un état cri­tique mais stable", a in­di­qué James O'neill dans une in­ter­view à la chaîne CBS.

M. O'neill n'a pas confir­mé si ce­la em­pê­chait les en­quê­teurs de l'in­ter­ro­ger.

Les images de son ar­res­ta­tion à Lin­den, dans le New Jer­sey, dif­fu­sées lun­di mon­traient Ah­mad Khan Ra­ha­mi al­lon­gé sur un bran­card, le bras en­san­glan­té. Une res­pon­sable des au­to­ri­tés lo­cales avait in­di­qué qu'il était éga­le­ment bles­sé à la jambe.

Deux po­li­ciers ont éga­le­ment été bles­sés dans la fu­sillade. Ah­mad Khan Ra­ha­mi a été for­mel­le­ment ac­cu­sé lun­di soir de cinq ten­ta­tives de meurtres sur po­li­ciers suite à la fu­sillade.

M. O'neill a ajou­té que la po­lice conti­nuait à en­quê­ter pour sa­voir s'il avait "vrai­ment agi seul".

"Je pense que c'est bon signe qu'on l'ait re­trou­vé à l'en­trée d'un im­meuble, on peut es­pé­rer que ça veut dire qu'il n'avait nulle part où al­ler", a ajou­té M. O'neill.

Les en­quê­teurs es­saient tou­jours d'élu­ci­der ses mo­ti­va­tions, a in­di­qué M. O'neill. Il n'a pas évo­qué la piste is­la­miste, sou­li­gnant sim­ple­ment que l'en­quête "porte tous les signes clairs d'un acte de ter­ro­risme".

De nom­breuses in­for­ma­tions ont émer­gé lun­di sur le fait que Ra­ha­mi avait été plu­sieurs fois en Af­gha­nis­tan, mais M. O'neill ne les a pas évo­quées hier ma­tin.

Plu­sieurs mé­dias ont éga­le­ment évo­qué des écrits de Ah­mad Khan Ra­ha­mi qui fe­raient ré­fé­rence à l'at­ten­tat à la bombe per­pé­tré par les frères Tsar­naev lors du ma­ra­thon de Bos­ton en avril 2013, qui avait fait trois morts et 260 bles­sés.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.