Ra­ja Ama­ri re­vient avec "Corps étran­ger"

Le Temps (Tunisia) - - LA UNE - Ha­tem BOURIAL

In­ti­tu­lé "Corps étran­ger", le troi­sième film de Ra­ja Ama­ri vient d'être pré­sen­té au To­ron­to In­ter­na­tio­nal Film Fes­ti­val. Avec "Zi­zou" de Fé­rid Bou­ghe­dir et "Fleur d'alep" de Rid­ha Bé­hi, ce nou­vel opus de la réa­li­sa­trice de l'in­ou­bliable "Sa­tin Rouge" donne des cou­leurs ré­so­lu­ment tu­ni­siennes à la ren­trée ci­né­ma­to­gra­phique...

In­ti­tu­lé "Corps étran­ger", le troi­sième film de Ra­ja Ama­ri vient d'être pré­sen­té au To­ron­to In­ter­na­tio­nal Film Fes­ti­val. Avec "Zi­zou" de Fé­rid Bou­ghe­dir et "Fleur d'alep" de Rid­ha Bé­hi, ce nou­vel opus de la réa­li­sa­trice de l'in­ou­bliable "Sa­tin Rouge" donne des cou­leurs ré­so­lu­ment tu­ni­siennes à la ren­trée ci­né­ma­to­gra­phique...

La ren­trée ci­né­ma­to­gra­phique pro­met d'être des plus ani­mées avec plu­sieurs sor­ties com­mer­ciales de films que le pu­blic in­ter­na­tio­nal vient juste de dé­cou­vrir. Par ailleurs, des jour­nées du ci­né­ma ja­po­nais vont of­frir dé­but oc­tobre à la mai­son Ibn Ra­chiq un pa­no­ra­ma sur la pro­duc­tion de ce pays.

Une ren­trée entre fes­ti­vals, bock­bus­ters et films tu­ni­siens

Si cette ren­trée est aus­si mar­quée par la po­lé­mique au­tour du film ira­nien de Ma­jid Ma­ji­di sur la vie du Pro­phète, elle se­ra éga­le­ment pla­cée sous le signe des Jour­nées ci­né­ma­to­gra­phiques de Car­thage qui se dé­rou­le­ront à che­val entre les mois d'oc­tobre et de no­vembre. Il de­vrait s'agir d'une ses­sion ex­cep­tion­nelle car elle marque le cin­quan­tième an­ni­ver­saire de la fon­da­tion de ce fes­ti­val en 1966.

En outre, en ma­tière de fes­ti­vals, la fin de ce mois se­ra l'oc­ca­sion pour le fes­ti­val du ci­né­ma arabe de Ga­bès de te­nir sa deuxième édi­tion. Ce jeune fes­ti­val est en train de conqué­rir sa place au so­leil et com­mence à at­ti­rer dans le cadre de sa com­pé­ti­tion of­fi­cielle les réa­li­sa­teurs arabes qu'ils soient ins­tal­lés dans leurs pays ou en Eu­rope.

Cô­té ci­né­ma tu­ni­sien, l'ac­tua­li­té est des plus riches avec d'une part, de brillantes par­ti­ci­pa­tions dans des fes­ti­vals in­ter­na­tio­naux avec des dis­tinc­tions et des prix à la clé. Cette se­maine, le nou­veau film de Fé­rid Bou­ghe­dir fait sa sor­tie. In­ti­tu­lée "Zi­zou", cette oeuvre, la troi­sième de ce réa­li­sa­teur, était at­ten­due de­puis deux dé­cen­nies et pro­met d'être un suc­cès pu­blic et cri­tique. Pour sa part, Rid­ha Bé­hi pré­sen­te­ra pro­chai­ne­ment son nou­veau film "Fleur d'alep" qui de­vrait non seu­le­ment ef­fec­tuer sa sor­tie com­mer­ciale mais aus­si ou­vrir la ses­sion des JCC. Ce film de Bé­hi de­vrait en outre concou­rir dans la course aux os­cars par­mi les meilleures oeuvres de langue étran­gère.

La passe de trois pour Ama­ri

Dans cette ef­fer­ves­cence re­la­tive, la nou­velle oeuvre de Ra­ja Ama­ri est pour le mo­ment presque pas­sée in­aper­çue. Cette ci­néaste, l'une des poin­tures fé­mi­nines du ci­né­ma

tu­ni­sien, s'était fait connaitre grâce à son sul­fu­reux "Sa­tin Rose" en 2002 puis avait confir­mé sa pré­sence avec "Les se­crets", un film tendre et puis­sant sor­ti en 2009. Au­pa­ra­vant, Ra­ja Ama­ri avait été ré­vé­lée dès 1998 par un court mé­trage ico­no­claste in­ti­tu­lé "Avril". Cette fic­tion de 30 mi­nutes lui vau­dra d'at­ti­rer l'at­ten­tion du pu­blic sur son uni­vers fil­mique et ses ap­proches es­thé­tiques qu'elle confir­me­ra dans ses oeuvres pos­té­rieures.

Dé­jà dans "Avril", Ama­ri créait les condi­tions d'un huis-clos dans le­quel se dé­bat­taient des per­son­nages ron­gés par la so­li­tude et le dés­équi­libre. Cette ma­trice se­ra celle des films sui­vants de cette réa­li­sa­trice et son nou­vel opus "Corps étran­gers" ne dé­roge pas à cette dé­marche. Dans "Corps étran­ger", Sa­mia, une im­mi­grée clan­des­tine par­vient en Eu­rope. Fuyant son pays de peur d'être pu­nie dans sa chair par un frère ra­di­cal qu'elle avait fi­ni par dé­non­cer, Sa­mia trou­ve­ra re­fuge au­près de Imed puis de Lei­la qui l'adop­te­ront et l'in­tro­dui­ront dans une autre di­men­sion. Ra­ja Ama­ri a pré­sen­té la se­maine der­nière son film à To­ron­to, au Ca­na­da, dans le cadre du To­ron­to In­ter­na­tio­nal Film Fes­ti­val. Le pu­blic tu­ni­sien de­vrait pro­chai­ne­ment dé­cou­vrir cette oeuvre qui signe le re­tour d'une ci­néaste pro­digue.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.