Risque de rup­ture

Le Temps (Tunisia) - - PROXIMITE -

Le Syn­di­cat des phar­ma­ciens d’of­fi­cine de Tu­ni­sie (SPOT) a mis en garde, hier, contre «la grave si­tua­tion» à la­quelle fait face ac­tuel­le­ment la Caisse Na­tio­nale d’as­su­rance Ma­la­die, en rai­son de son dé­fi­cit fi­nan­cier, ce qui risque, se­lon lui, de rompre la re­la­tion contrac­tuelle entre la caisse et les phar­ma­ciens. Le SPOT a in­di­qué, dans un com­mu­ni­qué, que le non-res­pect des en­ga­ge­ments contrac­tuels à l’égard des phar­ma­ciens est de­ve­nu de­puis quelques mois «pe­sant», pré­ci­sant que le paie­ment de leurs in­dus fi­nan­ciers a dé­pas­sé lar­ge­ment les dé­lais contrac­tuels. Le bu­reau na­tio­nal du SPOT se doit d’éclai­rer l’opi­nion pu­blique et toutes les par­ties concer­nées de la «gra­vi­té de la si­tua­tion», sou­ligne le même com­mu­ni­qué, avant d’ajou­ter que les phar­ma­ciens ne peuvent au­cu­ne­ment as­su­mer à eux seuls la charge fi­nan­cière, sur­tout, en l’ab­sence d’une so­lu­tion ra­di­cale à ce pro­blème et mal­gré les ap­pels de dé­tresse lan­cés par plu­sieurs phar­ma­ciens en vue de ve­nir à leur res­cousse.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.