Un noir abat­tu, émeutes à Char­lotte

Le Temps (Tunisia) - - MONDE -

Une vio­lente ma­ni­fes­ta­tion a écla­té mar­di à Char­lotte après qu’un po­li­cier a abat­tu un homme noir qui était, se­lon lui, ar­mé d’un pis­to­let sur le par­king d’une ré­si­dence de la ville de Ca­ro­line du Nord où la po­lice re­cher­chait un sus­pect. Plu­sieurs cen­taines de per­sonnes se sont ras­sem­blées près du lieu de la fu­sillade et ont lan­cé des bou­teilles et des pierres en di­rec­tion des forces de l’ordre. Une di­zaine de po­li­ciers ont été bles­sés et plu­sieurs vé­hi­cules en­dom­ma­gés, se­lon la po­lice de Char­lotte-me­ck­len­burg. Dans un com­mu­ni­qué, la po­lice pré­cise que le po­li­cier qui a abat­tu Keith La­mont Scott, 43 ans, est lui aus­si Noir et qu’il a ou­vert le feu parce que la vic­time po­sait “une me­nace mor­telle im­mé­diate” aux of­fi­ciers. Elle ajoute avoir re­trou­vé son arme et in­ter­ro­ger les té­moins. Les ma­ni­fes­tants et la fa­mille de Scott contestent le fait qu’il était ar­mé, cer­tains af­fir­mant qu’il avait un livre à la main, ce qui a re­lan­cé le dé­bat sur les vio­lences po­li­cières en­vers la com­mu­nau­té afro-amé­ri­caine. Une ma­ni­fes­ta­tion pa­ci­fique avait eu lieu plus tôt dans la jour­née à Tul­sa, dans l’ok­la­ho­ma, où un po­li­cier blanc a abat­tu la se­maine der­nière un Noir non ar­mé. “J’en ai marre de voir qu’un Noir a été abat­tu à chaque fois que j’al­lume la té­lé­vi­sion”, a dit à Reu­ters Sha­kea­la Ba­ker, une ha­bi­tante de la ré­si­dence de Char­lotte où la fu­sillade a écla­té.

La maire de la ville, Jen­ni­fer Ro­berts, a ap­pe­lé les ha­bi­tants au calme. “La com­mu­nau­té mé­rite des ré­ponses et il y au­ra une en­quête com­plète”, a-t-elle pro­mis.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.