Le bon­heur, se­lon Hizb Et­tah­rir…

Le Temps (Tunisia) - - Proximite - Sa­mia HARRAR

Ce coup-ci c’est Petrofac. Mais ça ne se­rait qu’un dé­tail de l’his­toire, se­lon le très char­mant par­ti « Hizb Et­tah­rir », qui étale ses glo­rieuses ban­nières sur l’île et pa­voise…, ap­pe­lant à l’édi­fi­ca­tion de la « Oum­ma », qui chas­se­rait tous les « im­pies »de cette terre souillée: -en­tendre la Tu­ni­sie- pour lui op­po­ser ce « Ca­li­fat » qu’ils as­pirent à ins­tal­ler in­tra-mu­ros, en lieu et place de cette Ré­pu­blique qu’ils abhorrent, et dont ils ne craignent pas, avec une ou­tre­cui­dance qui for­ce­rait presque l’ad­mi­ra­tion, parce que mâ­ti­née d’un cu­lot à dam­ner tous les saints de la terre, à en dé­ni­grer tous les fon­de­ments, les fou­lant aux pieds sans au­cun scru­pule, en ayant, de sur­croît, au préa­lable, fait pom­peu­se­ment l’apo­lo­gie de son idéo­lo­gie exé­crable, qui s’ap­puie, tout en en tra­fi­quant le sens à des­sein, sur la re­li­gion, pour jus­ti­fier tous les er­re­ments et tous les ar­bi­traires.

Aux der­nières nou­velles, Hizb Eet­tah­rir se­rait même mon­té au cré­neau, en­cou­ra­geant les si­tin­neurs à conti­nuer le bras de fer avec le gou­ver­ne­ment, et ap­pe­lant les ha­bi­tants de l’île à la sé­di­tion, fai­sant mi­roi­ter un pro­jet de so­cié­té qui se­rait aux an­ti­podes, et qui ins­tau­re­rait la ri­chesse et une opu­lence cer­taine dans la ré­gion, la­quelle se­rait dé­bar­ras­sée dé­fi­ni­ti­ve­ment des « mé­créants », qui au­raient vam­pi­ri­sé toutes les res­sources de l’île, à l’ins­tar des ayants droits de la so­cié­té pé­tro­lière, qui n’au­raient don­né que des clo­pi­nettes aux in­su­laires, ces der­niers de­vant se fé­li­ci­ter de les voir en­fin plier ba­gage, et de­vront s’en re­mettre dé­sor­mais, sans l’ombre d’une hé­si­ta­tion, aux bons of­fices du par­ti « Hizb Et­tah­rir », qui sau­ra leur as­su­rer, -ce­la, ils ne de­vront pas en dou­ter une seule se­con­de­la fé­li­ci­té ici-bas. Celle qui pré­cède l’éter­ni­té, dont ils se portent ga­rants. Leur pro­gramme a le mé­rite d’al­ler droit au but. Clair comme de l’eau de roche, il en­tre­tient, avec tous les fon­de­ments de la Ré­pu­blique, une his­toire de pas­sion amou­reuse, dont les cartes ne disent tou­jours pas, comment elle va fi­nir. Ce qu’elles disent par contre, c’est qu’il faut ar­rê­ter le mas­sacre, avant qu’il ne passe à la tron­çon­neuse…

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.