Ras­sem­ble­ment de pro­tes­ta­tion, place de la Kas­bah

Per­sonnes fi­chées par la po­lice

Le Temps (Tunisia) - - Proximite -

Plu­sieurs per­sonnes fi­chées par la po­lice ont ob­ser­vé, hier place de la Kas­bah à Tu­nis, un ras­sem­ble­ment de pro­tes­ta­tion pour ré­cla­mer l’exé­cu­tion de l’ac­cord conclu, le 18 jan­vier der­nier, sur leur re­cru­te­ment dans un dé­lai de six mois. Les ma­ni­fes­tants ont me­na­cé d’oc­cu­per les lieux, en cas de non-sa­tis­fac­tion de leurs prin­ci­pales re­ven­di­ca­tions. Pla­cé sous le signe «Jour­née de co­lère na­tio­nale, ce ras­sem­ble­ment s’ins­crit dans le cadre d’un mou­ve­ment de pro­tes­ta­tion pa­ci­fique qui a pour ob­jec­tif de faire en­tendre la voix des per­sonnes fi­chées par la po­lice et de rap­pe­ler leurs re­ven­di­ca­tions à la pré­si­dence du gou­ver­ne­ment, dont no­tam­ment la mise en ap­pli­ca­tion de l’ac­cord conclu avec l’an­cien chef du gou­ver­ne­ment Ha­bib Es­sid, a ex­pli­qué le se­cré­taire gé­né­ral de l’union gé­né­rale des étu­diants de Tu­ni­sie (UGET), Wael Na­war à l’agence TAP.

Tout en dé­non­çant l’in­dif­fé­rence et les longues ter­gi­ver­sa­tions du gou­ver­ne­ment dans le trai­te­ment de ce dos­sier, Na­war a ap­pe­lé le chef du gou­ver­ne­ment en place à prendre en charge le dos­sier et à exé­cu­ter les termes de l’ac­cord par­ti­cu­liè­re­ment en ce qui concerne l’em­ploi des per­sonnes fi­chées par la po­lice dans les dé­lais les plus brefs. «Les per­sonnes fi­chées par la po­lice ne re­noncent pas à leurs re­ven­di­ca­tions et s’at­tachent à l’ap­pli­ca­tion de l’ac­cord», a-t-il te­nu à pré­ci­ser, rap­pe­lant que les mou­ve­ments de pro­tes­ta­tion sont un droit ga­ran­ti par la Constitution.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.