Lieu de vie et de proximité

Un centre cultu­rel in­ter­na­tio­nal ouvre ses portes à Car­thage

Le Temps (Tunisia) - - Arts & Culture - Ha­tem BOURIAL

Ani­mé par une équipe de jeunes pro­mo­teurs, tra­vaillant au plus près des be­soins du pu­blic, le nou­veau centre cultu­rel in­ter­na­tio­nal de Car­thage or­ga­nise des jour­nées Portes ou­vertes du 23 au 25 sep­tembre. Un es­pace cultu­rel à dé­cou­vrir et aus­si un exemple de ce que de­vrait être l'ani­ma­tion de proximité...

Une nou­velle gé­né­ra­tion d'es­paces cultu­rels pri­vés est en train de voir le jour. Concen­trée pour le mo­ment au­tour de la ca­pi­tale, cette nou­velle vague est ini­tiée soit par des ar­tistes ou bien par des jeunes qui fé­dèrent leurs éner­gies pour réa­li­ser un rêve ou ren­con­trer une vo­ca­tion.

Pour une édu­ca­tion ar­tis­tique et ci­toyenne

Le der­nier-né de ces es­paces cultu­rels vient d'ou­vrir ses portes à Car­thage Dermech sous le nom de "Centre cultu­rel in­ter­na­tio­nal de Car­thage"(ccic). Ins­tal­lé dans une villa, bé­né­fi­ciant d'un vaste jar­din, cet es­pace a pour pro­mo­teurs deux jeunes qui sont Mo­ha­med Khom­si et Omar Fer­rer­ro et qui es­comptent y ins­tal­ler un lieu de vie dou­blé d'une école ar­tis­tique. L'équipe des ani­ma­teurs du pro­jet est com­plé­tée par une so­cio­logue de la cul­ture, la Slo­vène Si­mo­na Sa­na­ren qui vit en Tu­ni­sie de­puis plu­sieurs an­nées. Après avoir ou­vert ses portes de ma­nière ex­pé­ri­men­tale de­puis le mois de juin, le centre cultu­rel in­ter­na­tio­nal de Car­thage se pré­pare à son ou­ver­ture of­fi­cielle lun­di 26 sep­tembre. Avant ce­la, des jour­nées Portes ou­vertes sont or­ga­ni­sées au centre du 23 au 25 sep­tembre afin de ren­con­trer le pu­blic et aus­si pré­sen­ter le pro­jet qui se­ra ce­lui de cet es­pace pour le­quel la cul­ture de proximité et l'édu­ca­tion à la ci­toyen­ne­té sont des en­jeux ma­jeurs. Ou­vert à tous, ce centre a com­men­cé par or­ga­ni­ser des ex­po­si­tions, des for­ma­tions ou en­core des stages. Par exemple, un pre­mier stage de gui­tare a réuni des par­ti­ci­pants de trois na­tio­na­li­tés dif­fé­rentes âgés de 10 à 60 ans. En ce sens, l'équipe du centre es­compte bras­ser large dans la vaste com­mu­nau­té ex­pa­triée ré­si­dant en ban­lieue nord tout en ayant soin d'in­clure les jeunes des quar­tiers en­vi­ron­nants à la vie du centre.

C'est d'abord la pro­mo­tion d'une cul­ture de proximité, d'un centre de vie lo­cal que sou­haitent mettre en oeuvre les pro­mo­teurs de ce pro­jet. Pour ce­la, ils se sont mis à l'écoute des ha­bi­tants de la ré­gion pour mieux com­prendre leurs be­soins et, de la sorte, ajus­ter leur offre. C'est pour ce­la qu'il y au­ra un peu de tout au CCIC avec des ac­ti­vi­tés al­lant de l'aide sco­laire au mon­tage vi­déo en pas­sant par le yo­ga, la pein­ture ou l'ap­pren­tis­sage des langues.

Plu­sieurs ac­tions en di­rec­tion des en­fants sont aus­si à l'ordre du jour. L'éveil ar­tis­tique et les ap­pren­tis­sages pra­tiques oc­cupent une bonne par­tie de l'offre du CCIC. De plus, des ex­cur­sions sur le site de Car­thage et des sen­si­bi­li­sa­tions à la pro­tec­tion de l'en­vi­ron­ne­ment struc­tu­re­ront l'ap­proche pé­da­go­gique des ani­ma­teurs du centre qui se voient aus­si comme des ac­teurs en­ga­gés dans la construc­tion d'une ci­toyen­ne­té nou­velle. Dans cette op­tique, une grande ac­tion est en­vi­sa­gée avec le sou­tien sou­hai­té de

la mu­ni­ci­pa­li­té de Car­thage pour une jour­née de pro­pre­té et de lutte contre la pro­li­fé­ra­tion du plas­tique et des dé­chets en tous genres. Le CCIC vou­drait ain­si don­ner un sens au concept de l'ani­ma­tion en­fan­tine trop sou­vent consi­dé­rée seule­ment comme lu­dique alors qu'elle pour­rait par­faire plu­sieurs ap­pren­tis­sages.

Entre rêves ar­tis­tiques et am­biance convi­viale

Le de­voir de proximité prend d'autres illus­tra­tions comme l'ou­ver­ture du centre aux jeunes ma­mans qui pour­ront suivre des ate­liers tout en bé­né­fi­ciant d'un es­pace-gar­de­rie pour leurs en­fants en bas âge. Cette no­tion de lieu de vie, de fo­rum com­mu­nau­taire à la croi­sée de plu­sieurs quar­tiers est chère aux pro­mo­teurs de ce centre cultu­rel qu'ils sou­haitent non seule­ment ou­vert à tous mais aus­si bé­né­fi­ciant aux be­soins de tout un cha­cun. Con­si­dé­rant la cul­ture dans un sens in­clu­sif et la dé­ployant au sens large, les ani­ma­teurs du CCIC sont à l'orée d'une belle aven­ture et ont dé­jà en­gran­gé le sou­tien des ha­bi­tants de Car­thage et en­vi­rons. A la veille de l'ou­ver­ture de leur centre, ils es­pèrent aus­si un ap­pui des pou­voirs pu­blics et de tous les mé­cènes qui pour­raient contri­buer au dé­ve­lop­pe­ment de leur pro­jet.

A Car­thage, entre rêves ar­tis­tiques et am­biance convi­viale, un nou­veau pro­jet cultu­rel vient de naître. Mo­destes mais avec un coeur gros comme ça, ses pro­mo­teurs se pré­parent à dis­soudre leur uto­pie dans l'ac­tion et dé­mon­trer, une nou­velle fois, qu'il faut sa­voir pen­ser glo­ba­le­ment pour agir lo­ca­le­ment...

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.