At­ten­tion, dan­ger !

Ac­cès aux ré­seaux so­ciaux et pho­tos d'en­fants sur le net

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

Jeu­di soir, une ma­man en dé­tresse a pu­blié un sta­tut sur Fa­ce­book dé­non­çant l'achar­ne­ment d'un cer­tain H. Bri­ni sur son jeune fils via les ré­seaux so­ciaux. L'homme a es­sayé de contac­ter le jeune gar­çon à plu­sieurs re­prises et via de nom­breux comptes. Il au­rait en ef­fet plus d'une cen­taine à son nom mais avec, à chaque fois, des don­nées per­son­nelles et pro­fes­sion­nelles dif­fé­rentes. Quelques points en com­mun tou­te­fois, il in­dique in­va­ria­ble­ment être ori­gi­naire de Sousse, ses contacts sont ex­clu­si­ve­ment de jeunes ado­les­cents âgés ente 10 et 16 ans et ses dif­fé­rents pro­fils sont truf­fés de pho­tos de jeunes gar­çons, par­fois mon­trés en te­nue lé­gère ou en maillot de bain.

Jeu­di soir, une ma­man en dé­tresse a pu­blié un sta­tut sur Fa­ce­book dé­non­çant l’achar­ne­ment d’un cer­tain H. Bri­ni sur son jeune fils via les ré­seaux so­ciaux. L’homme a es­sayé de contac­ter le jeune gar­çon à plu­sieurs re­prises et via de nom­breux comptes. Il au­rait en ef­fet plus d’une cen­taine à son nom mais avec, à chaque fois, des don­nées per­son­nelles et pro­fes­sion­nelles dif­fé­rentes. Quelques points en com­mun tou­te­fois, il in­dique in­va­ria­ble­ment être ori­gi­naire de Sousse, ses contacts sont ex­clu­si­ve­ment de jeunes ado­les­cents âgés ente 10 et 16 ans et ses dif­fé­rents pro­fils sont truf­fés de pho­tos de jeunes gar­çons, par­fois mon­trés en te­nue lé­gère ou en maillot de bain.

L’af­faire ne s’ar­rête pas là puisque les in­ter­nautes ont ré­agi en masse à la pu­bli­ca­tion de la mère qui a dé­non­cé ce pré­su­mé pé­do­phile sur in­ter­net puisque quelques pa­rents ont éga­le­ment ap­por­té leurs té­moi­gnages, as­su­rant que ce même éner­gu­mène avait contac­té leurs en­fants au­pa­ra­vant et qu’il n’avait ces­sé de les im­por­tu­ner qu’après de sé­vères aver­tis­se­ments de la part des adultes à son en­contre.

Aler­tés, plu­sieurs autres pa­rents ont eu la désa­gréable sur­prise de consta­ter que cet homme fi­gu­rait éga­le­ment sur la liste d’amis de leurs en­fants sur Fa­ce­book.

Alar­mante, l’af­faire s’est ré­pan­due comme une traî­née de poudre et a sus­ci­té un mou­ve­ment de pa­nique dans les foyers. Une page de dé­non­cia­tion de H. Bri­ni sur les ré­seaux so­ciaux a d’ailleurs été créée et les in­ter­nautes ont été ap­pe­lés à si­gna­ler ses dif­fé­rents pro­fils et à pro­po­ser des so­lu­tions ef­fi­caces pour mieux pro­té­ger les jeunes et les moins jeunes de ces dan­gers qui les guettent.

Par ailleurs, cer­tains pa­rents ont dé­jà contac­té les au­to­ri­tés à ce pro­pos. Les po­li­ciers leur ont de­man­dé de col­lec­ter les mes­sages en­voyés par le pseu­do-pé­do­phile aux en­fants et de fixer un ren­dez-vous pour dé­po­ser une plainte col­lec­tive.

Un mal pour un bien ?!

Cette sor­dide af­faire n’est pas sans re­lan­cer deux dé­bats ca­pi­taux concer­nant les plus jeunes: doit-on in­ter­dire aux en­fants l’uti­li­sa­tion des ré­seau so­ciaux mais aus­si quels sont les dan­gers de la dif­fu­sion sur in­ter­net des pho­tos d’en­fants mi­neurs?

Concer­nant la pre­mière in­ter­ro­ga­tion, une ma­jo­ri­té de pa­rents sont pour l’in­ter­dic­tion sauf qu’ils se disent im­puis­sants et in­ca­pables d’em­pê­cher leurs en­fants de se connec­ter aux ré­seaux so­ciaux tant ils se sentent dé­pas­sés par le rythme in­fer­nal de la tech­no­lo­gie et son ac­ces­si­bi­li­té qua­si-in­con­trô­lable. D’autres n’y voient au contraire au­cun in­con­vé­nient et es­timent qu’il faut suivre les ten­dances et lais­ser les en­fants pro­fi­ter plei­ne­ment de cet es­pace de com­mu­ni­ca­tion et de li­ber­té, à condi­tion d’im­po­ser un cer­tain contrôle. Concer­nant les pho­tos sur les ré­seaux so­ciaux, la ques­tion di­vise là aus­si mais seule une poi­gnée de pa­rents semblent ré­ti­cents quant à la pu­bli­ca­tion des pho­tos de leurs en­fants sur in­ter­net. Les autres le font en abon­dance, en toutes oc­ca­sions et sous dif­fé­rentes cou­tures. Cer­tains vont même jus­qu’à pu­blier des pho­tos de cir­con­ci­sion ou de bain alors que les en­fants sont dé­vê­tus, por­tant ain­si at­teinte à la pu­deur et à la di­gni­té de ces mi­neurs, ain­si ex­po­sés sur in­ter­net sans leur consen­te­ment. L’af­faire du pré­su­mé pé­do­phile rai­son­ne­ra-t-elle ces pa­rents in­cons­cients? Se­ront-ils plus vi­gi­lants à l’ave­nir et s’abs­tien­dront-ils de pu­blier à tort et à tra­vers des pho­tos de leur pro­gé­ni­ture? Reste à voir !

Rym BENAROUS

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.