Cinq ans de pri­son pour cinq ma­ni­fes­tants mi­neurs

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Un tri­bu­nal égyp­tien a condam­né à 5 ans de pri­son cinq mi­neurs qui avaient par­ti­ci­pé aux ma­ni­fes­ta­tions contre la ré­tro­ces­sion de deux îlots de la mer Rouge à l’ara­bie saou­dite en avril, a-t-on ap­pris de source ju­di­ciaire. Plus de 200 per­sonnes ont été ar­rê­tées pour avoir contes­té cette dé­ci­sion du pré­sident Ab­del Fat­tah al Sis­si. En­vi­ron 150 d’entre elles ont éco­pé de peines de pri­son ou d’amendes mais nombre de ces ju­ge­ments ont en­suite été an­nu­lés en ap­pel.

La source ju­di­ciaire a dit jeu­di soir à Reu­ters que les cinq ado­les­cents, âgés de moins de 18 ans, ont été condam­nés pour avoir ma­ni­fes­té sans au­to­ri­sa­tion et per­tur­bé la cir­cu­la­tion rou­tière. Ils ont aus­si éco­pé de 100.000 livres égyp­tiennes (en­vi­ron 10.000 eu­ros) d’amende. «Le ju­ge­ment a été pro­non­cé par contu­mace et est donc sus­cep­tible d’ap­pel», a pré­ci­sé la source. Les ma­ni­fes­ta­tions sont stric­te­ment ré­gle­men­tées en Egypte, ce qui n’a pas em­pê­ché des mil­liers de per­sonnes de se mo­bi­li­ser le 25 avril contre la res­ti­tu­tion des îles de Ti­ran et Sa­na­fir à l’ara­bie saou­dite, dé­ci­sion qui a sé­rieu­se­ment écor­né l’image du pré­sident Sis­si. Un tri­bu­nal égyp­tien a sta­tué en juin que l’egypte ne pou­vait pas re­non­cer d’un simple dé­cret pré­si­den­tiel à sa sou­ve­rai­ne­té sur les îlots.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.