"Je suis le pire en­traî­neur de l'his­toire du foot­ball"

Le Temps (Tunisia) - - Sports -

EST CA

Après une sé­rie de trois dé­faites consé­cu­tives, Man­ches­ter Uni­ted a re­trou­vé le che­min de la vic­toire en League Cup contre Nor­thamp­ton. Avant le choc face à Lei­ces­ter en Pre­mier League, Jo­sé Mou­rin­ho s'en est ou­ver­te­ment pris aux jour­na­listes qui l'ont cri­ti­qué lors de la mau­vaise passe de son équipe ces der­nières se­maines en les nom­mant "les Ein­steins du foot­ball".

"Je suis le pire en­traî­neur de l'his­toire du foot­ball, a lâ­ché Jo­sé Mou­rin­ho avec hu­mour. Je suis un gars chan­ceux. Je ne peux pas être en co­lère contre quoi que ce soit. La seule chose qui me dé­range un peu le genre de cri­tique qu'il y a sur mes joueurs. Je vou­drais bien pro­té­ger mes joueurs, mais de vous (ndlr les mé­dias), je ne peux pas. C'est com­plè­te­ment hors de mon contrôle, ça me donne un sen­ti­ment que c'est dif­fi­cile, c'est frus­trant".

L'en­traî­neur de Man­ches­ter Uni­ted a cri­ti­qué la connais­sance des jour­na­listes : "Les Ein­steins (ndlr les jour­na­listes) ont be­soin d'ar­gent pour vivre. Ils ne peuvent pas en­traî­ner, ils ne peuvent pas être sur le banc, ils ne peuvent pas ga­gner des matches. Ils peuvent par­ler, ils peuvent écrire. Ils peuvent cri­ti­quer le tra­vail des autres. Mais je suis un homme bon. Je suis un homme de bonne vo­lon­té. Je fais beau­coup de tra­vail de cha­ri­té. J'aide tant de gens. Pour­quoi ne pas ai­der aus­si à nour­rir les Ein­steins". En­fin, le Por­tu­gais a évo­qué son ad­ver­saire, Lei­ces­ter, en avouant qu'il est com­pli­qué de conser­ver le titre de cham­pion d'an­gle­terre : "Je pense qu'il est évi­dem­ment très dif­fi­cile de conser­ver le titre. Pas uni­que­ment pour Lei­ces­ter, pour tout le monde. Peu d'équipes au cours de la Pre­mier League ont réus­si à le faire. L'une des équipes était bien sûr Man Uni­ted. Un autre était une équipe di­ri­gée par le pire en­traî­neur de l'his­toire du foot­ball. C'est vrai­ment dif­fi­cile. La réa­li­té est que je les re­garde et ils sont très bons. Ils ont ga­gné la Pre­mier League parce que cer­taines des grandes équipes n'étaient pas as­sez bonnes la sai­son der­nière".

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.