Ça passe ou ça casse !

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Sa­dok SLI­MANE

Tp­ma­zembe-ess, en de­mi-fi­nale-re­tour (13H30)

C’est sous le signe « tout à ga­gner rien à perdre » que l’etoile af­fron­te­ra en dé­but d’après-mi­di sur la pe­louse du TP Ma­zembe à Lum­mum­ba­shi (Con­go), les « cor­beaux d’en­gle­bert » dans le cadre de la se­conde manche de la de­mi-fi­nale de la Coupe de la CAF. Au match-al­ler il y a une se­maine, les Etoi­lés étaient dé­ce­vants de­vant leur pu­blic en concé­dant la pa­ri­té face à un ad­ver­saire qui n’était pas par­ti­cu­liè­re­ment fort mais plu­tôt en rai­son d’une piètre pres­ta­tion des co­équi­piers de Bel­bou­li, mal ins­pi­rés et guère ré­ac­tifs ce jour-là. Au­jourd’hui en ef­fec­tuant un dé­pla­ce­ment de plus 5000 kms de leur base, les sa­hé­liens savent qu’ils n’au­ront qu’une seule chance de se qua­li­fier en fi­nale. Certes ils par­ti­ront à chances égales avec l’ad­ver­saire (50/50), mais ils au­ront à af­fron­ter une équipe qui « tombe » ra­re­ment sur sa pe­louse, qui plus est de­vant son pu­blic. Est-ce pour au­tant que la mis­sion du dé­ten­teur de cette coupe de la CAF, l’etoile se­ra dif­fi­cile face au der­nier cham­pion d’afrique, le TP Ma­zembe? Sans au­cun doute la mis­sion ne se­ra guère ai­sée, néan­moins elle ne se­ra pas im­pos­sible. Certes, les con­go­lais sont re­dou­tables avec des at­ta­quants, ra­pides, dan­ge­reux voire in­ci­sifs mais cette équipe, éga­le­ment, n’en pâ­tit moins par quelque failles sur le plan dé­fen­sif, chose que les étoi­lés se doivent d’ex­ploi­ter à bon es­cient pour ten­ter de sur­prendre leur vis-à-vis à Lum­mum­ba­shi même. Donc c’est avec forte dé­ter­mi­na­tion, une vo­lon­té pour se ra­che­ter et un état d’es­prit de ga­gneur que la bande à Ben­zar­ti abor­de­ra le match qui ne man­que­ra pas as­su­ré­ment d’in­té­rêt tant l’en­jeu est im­por­tant pour les deux équipes qui ont gé­né­ra­le­ment l’ha­bi­tude de « s’y frot­ter » dans les phase dé­ci­sives des com­pé­ti­tions afri­caines.

Un plan ap­pro­prié.

Au len­de­main du match-al­ler à Sousse, le coach Faou­zi Ben­zar­ti a eu des mots durs pour fus­ti­ger le com­por­te­ment de cer­tains joueurs qui n’étaient tout sim­ple­ment à la hau­teur de l’évé­ne­ment. Alors pour re­dres­ser la si­tua­tion, le coach n’est pas pas­sé par quatre che­mins pour dire que « les joueurs qui n’ont pas en­vie de ga­gner qu’ils re­noncent au voyage au Con­go ». En usant un peu de la « ma­nière forte » le coach sait per­ti­nem­ment que le « choc psy­cho­lo­gique » était le pas­sage obli­gé pur se­couer « le co­co­tier » en fai­sant adhé­rer les joueurs au plan tac­tique qu’il en­tend ap­pli­quer de­vant l’ad­ver­saire. En ce sens, du­rant la pré­pa­ra­tion ef­fec­tuée à Sousse, tout a été mis en oeuvre afin que le mes­sage soit bien com­pris et que les dé­tails tac­tiques soient bien sai­sis. En vue d’im­pli­quer au­tant que faire se peut la plu­part des joueurs, le staff tech­nique a fa­vo­ri­sé la com­mu­ni­ca­tion en ce sens. Bref, une pré­pa­ra­tion ron­de­ment bien me­née entre Sousse et Lum­mum­ba­shi, l’ob­jec­tif étant de ré­duire, le jour du match, les es­paces et conte­nir les ra­pides « cor­beaux con­go­lais », qui sont des ba­gar­reurs à la tech­nique raf­fi­née.

Avec une for­ma­tion re­ma­niée

Mais à Lum­mum­ba­shi, la donne se­ra dif­fé­rente, car à Sousse, les cor­beaux qui ont bien pro­fi­té du bloc haut de l’etoile pour ten­ter quelques as­sauts, se­ront plus por­tés vers l’avant, chose que les Etoi­lés ne man­que­ront de prendre à bon es­cient sur­tout que le re­pli des con­go­lais est to­ta­le­ment désor­ga­ni­sé avec un dé­faut de mar­quage ré­cur­rent et un ali­gne­ment dé­faillant. Mais la clé du match ré­si­de­ra dans le com­por­te­ment et l’at­ti­tude des joueurs étoi­lés pour se trans­cen­der en se mon­trant so­li­daires. Cô­té for­ma­tion, le coach de tout évi­dence ap­por­te­ra quelques mo­di­fi­ca­tions no­tam­ment en dé­fense avec le re­tour de Ben Fredj sûr dans le jeu aé­rien et ra­pide dans l’an­ti­ci­pa­tion. Par ailleurs, le staff tech­nique ne com­met­tra pas la même er­reur face une équipe ra­pide en évo­luant avec un seul pi­vot. Cette fois-ci Ben Amor se­ra ap­puyé apr un se­cond pi­vot de mé­tier comme Tej, Ke­chri­da voire God­spo­wer avec sa tech­nique raf­fi­née. L’ob­jec­tif étant de consti­tuer un pre­mier ri­deau dé­fen­sif face à l’at­taque con­go­laise. Sur le front, on s’at­tend aus­si à voir l’ivoi­rien Bayo Va­kon, plus tech­nique et ra­pide à la place d’un dé­ce­vant jusque-là bré­si­lien Acos­ta.

Ar­ra­cher une vic­toire en as­su­rant sa qua­li­fi­ca­tion pour une autre fi­nale conti­nen­tale à Lum­mum­ba­shi, n’est pas une mis­sion im­pos­sible. Loin s’en faut, ce qui im­porte pour les étoi­lés c’est d’abord de faire dou­ter l’ad­ver­saire avant de lui as­sé­ner le coup fa­tal. Est-ce dans les cordes des pro­té­gés de Faou­zi Ben­zar­ti qui nous ont ha­bi­tués à bien se com­por­ter face aux grands d’afrique ? Nous le croyons. Il suf­fit de croire.

For­ma­tion pro­bable

Math­lou­thi, Nag­gez, Gha­zi, Ben Fredj, Bou­ghat­tas, Ke­chri­da, Ben Amor, Lah­mar, Dhaoua­di, Msek­ni, Bayo.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.