L’im­pos­teur se fai­sait pas­ser pour un ren­tier

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

Les uni­tés sé­cu­ri­taires à Sousse ont ar­rê­té un in­di­vi­du ori­gi­naire de la ré­gion d’el Krib du gou­ver­no­rat de Si­lia­na. Ce der­nier est ac­cu­sé d’avoir sou­la­gé plu­sieurs femmes de leurs bi­joux et de leur ar­gent par l’usage de ma­noeuvres frau­du­leuses.

L’in­di­vi­du se pré­sen­tait à ses vic­times en tant que pi­lote, et pré­ten­dait qu’il était un ren­tier ayant plu­sieurs biens im­mo­bi­liers. Il ca­chait ce­pen­dant qu’il était ma­rié. Il choi­sis­sait ses proies en choi­sis­sant celles qui étaient bien nan­ties, et qui avaient des bi­joux dont il était fé­ru. Après moult tur­pi­tudes il s’em­pres­sait de de­man­der à chaque fois la main de la vic­time qu’il a em­bo­bi­née à l’avance par des mots doux et des dé­cla­ra­tions d’amour.

C’est ain­si qu’il a pu ar­na­quer plu­sieurs femmes, dont celles qui se sont aper­çues tar­di­ve­ment hé­las de ses ma­ni­gances, et se sont em­pres­sées de por­ter plainte.

Ar­rê­té, il a re­con­nu qu’il choi­sis­sait ses vic­times par­mi les connais­sances de sa femme et ses soeurs qui ve­naient leur rendre vi­site. En outre il pu­bliait sou­vent des an­nonces de ma­riage sur une chaine pu­bli­ci­taire tu­ni­sienne. Les vic­times, trois femmes ori­gi­naires de Tu­nis, trois de Sousse et une de Si­lia­na, sans comp­ter celles qui n’ont pas en­core dé­po­sé de plainte. Il fut in­cul­pé d’es­cro­que­rie par le pro­cu­reur de la ré­pu­blique, qui or­don­na sa mise en dé­ten­tion, en at­ten­dant qu’il com­pa­raisse de­vant le tri­bu­nal.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.