« Des me­sures fis­cales qui pé­na­lisent l’éco­no­mie for­melle »

Le Temps (Tunisia) - - Business Finance - Yosr GUERFEL AK­KA­RI

« Le pro­jet de la LF 2017 vient confir­mer que l’an­née 2017 se­ra dif­fi­cile pour l’etat tu­ni­sien vu les contraintes du budget (évo­lu­tion des dé­penses et li­mi­ta­tion des res­sources). Les pro­po­si­tions de me­sures ré­vèlent que l’etat cherche à aug­men­ter ses re­cettes fis­cales mais se li­mite à des idées dé­jà uti­li­sées au­pa­ra­vant (contri­bu­tion ex­cep­tion­nelle, ex­ten­sion du champ de la TVA). Ce­ci est de nature à aug­men­ter la pres­sion fis­cale sur la po­pu­la­tion fai­sant par­tie de l’éco­no­mie for­melle, contre une ab­sence to­tale d’ef­fort sur l’éco­no­mie in­for­melle. Cer­taines me­sures pré­vues dans les lois de fi­nances an­té­rieures, vi­sant à pres­ser sur l’éco­no­mie in­for­melle n’ont pas été sou­te­nues dans le pro­jet de loi de 2017. C’est le cas no­tam­ment de la dis­po­si­tion por­tant sur les caisses en­re­gis­treuses qui connait des dif­fi­cul­tés ma­ni­festes d’ap­pli­ca­tion, ou le cas des notes d’ho­no­raires des pro­fes­sions li­bé­rales. Nous re­mar­quons l’ab­sence de tout ef­fort pour trou­ver de nou­velles idées per­ti­nentes per­met­tant d’aug­men­ter les re­cettes fis­cales sans pe­ser en­core plus sur les bons contri­buables. Fi­na­le­ment, c’est les sa­la­riés et les en­tre­prises loyales qui se trouvent pié­gés. Mal­gré les an­nonces de la ré­forme fis­cale glo­bale qui traîne de­puis des an­nées, la LF 2017 ne laissent pas de­ve­nir une vo­lon­té dé­ter­mi­née du gou­ver­ne­ment à s’en­ga­ger dans ce sens. Se sont plu­tôt des me­su­rettes que des ré­forme. Après la pro­mul­ga­tion du nou­veau code de l’in­ves­tis­se­ment, toute la bat­te­rie d’avan­tages fis­caux que conte­nait le Code d’in­ci­ta­tions aux in­ves­tis­se­ments a sauté. Une loi spé­ci­fique est at­ten­due pour les avan­tages fis­caux liés à l’in­ves­tis­se­ment. Nous as­sis­tons tou­te­fois à d’autres me­sures com­plé­men­taires dans la LF 2017 ce qui consti­tue une source d’épar­pille­ment des textes, non sou­hai­table pour la sta­bi­li­té et la clar­té de la lé­gis­la­tion fis­cale ».

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.