Am­mar Souayah : «La marge de pro­gres­sion de l’équipe est bien évi­dente»

Le Temps (Tunisia) - - Sports -

Et de trois pour l’es­pé­rance ST, trois vic­toires d’af­fi­lée dont deux en dé­pla­ce­ment. Six sans dé­faite si on leur ajoute les trois ren­contres de la coupe de Tu­ni­sie. Voi­là donc les « Sang et Or » bien par­tis pour al­ler au bout de leurs in­ten­tions : ter­mi­ner la pre­mière phase du cham­pion­nat en tête de son groupe en at­ten­dant un play off qui s’an­nonce beau­coup plus dif­fi­cile que cette pre­mière par­tie du cham­pion­nat.

L’équipe de Bab Soui­ka est al­lée, cette fois-ci, prendre le meilleur sur son ho­mo­logue mar­soise qui res­tait sur deux contre per­for­mances dont une sur sa pe­louse fé­tiche de la ban­lieue nord. Une pe­louse en bien meilleur état que lors du match de la jour­née d’ou­ver­ture contre L’ES. Mét­laoui.

Ob­jec­tif at­teint 2 à 0 a été le score fi­nal d’un face à face qui est re­ve­nu à l’équipe la mieux nan­tie en joueurs de qua­li­té et vi­si­ble­ment la mieux pré­pa­rée sur les plans aus­si bien phy­sique que tech­ni­co-tac­tique. Une Es­pé­rance ST qui a gé­ré ses 93 mi­nutes en fonc­tion des spé­ci­fi­ci­tés de l’ad­ver­saire et du ter­rain. Sans pour au­tant convaincre to­ta­le­ment. Am­mar Souayah en était conscient : « On sa­vait d’avance que nous avions à gé­rer un match dif­fi­cile sur une pe­louse à la li­mite du pra­ti­cable et de­vant un ad­ver­saire à la re­cherche de sa pre­mière vic­toire de la sai­son. Un vis-à-vis qui a sou­vent réa­li­sé ses meilleures pres­ta­tions contre les équipes sup­po­sées plus per­for­mantes. Tous ces fac­teurs ex­pliquent que le ren­de­ment mais sur­tout le nôtre n’a pas été d’un ni­veau res­pec­table. Comme ils ex­pliquent les fautes et dé­chets tech­niques que nos joueurs ont com­mis à cer­tains mo­ments du match. Il a fal­lu at­tendre la se­conde pé­riode de jeu pour as­sis­ter à une meilleure pres­ta­tion de nos joueurs qui sont ve­nus à la Mar­sa avec pour prin­ci­pal ob­jec­tif de ra­me­ner les trois points de la vic­toire ». Une la­pa­lis­sade dans la me­sure où la vic­toire a tou­jours consti­tué l’ob­jec­tif de toute équipe quel que soit son rang dans la hié­rar­chie.

Mon­cer d’en­trée en jeu et un but à la clé Se confor­mant à sa dé­cla­ra­tion lors de son point de presse d’avant match de jeu­di der­nier, Am­mar Souayah a re­con­duit à une uni­té près l’équipe ali­gnée une se­maine plus tôt à Bé­ja. Soit les joueurs ha­bi­tués à ce genre de match piège et à l’état de la pe­louse. L’équipe ren­trante s’est pré­sen­tée sans Anis Ba­dri mais avec Mo­ha­med Mon­cer dont ce fut la pre­mière ti­tu­la­ri­sa­tion d’en­trée en jeu. L’ex-pen­sion­naire du Club Sfaxien ayant mar­qué son en­trée par un but avec la com­pli­ci­té du gar­dien de but ban­lieu­sard Tra­bel­si. C’est tou­jours bon pour le mo­ral du joueur dé­jà au­teur d’un but en match ami­cal quelques jours plus tôt. L’es­pé­rance ST a per­du en cours de jeu son bu­teur pa­ten­té vic­time d’une bles­sure à la 57ème mi­nute de jeu. La trêve est ve­nue au bon mo­ment pour Khé­nis­si qui sau­te­ra vrai­sem­bla­ble­ment le match contre la Gui­née le 9 oc­tobre pro­chain. Le Li­byen Zaa­bia qui l’a rem­pla­cé pen­dant trente bonnes mi­nutes n’a pas été convain­cant. A voir dans d’autres cir­cons­tances. Tou­jours est-il que pour, Am­mar Souayah, l’es­sen­tiel est là:ga­gner et faire beau­coup mieux dans les matches à ve­nir : «Nos joueurs n’ont pu dé­ve­lop­per leur football ha­bi­tuel , fac­teur qui ex­plique que la qua­li­té du jeu n’a pas été om­ni­pré­sente. Il n’em­pêche. Je suis sa­tis­fait du par­cours que nous avons réa­li­sé jusque là. L’équipe est sur la bonne voie après une sé­rie de six vic­toires d’af­fi­lée coupe et cham­pion­nat. Il nous reste en­core beau­coup de tra­vail à ac­com­plir par­tant du fait que la marge de pro­gres­sion de nos joueurs est bien évi­dente». La trêve de trois se­maines que connaî­tra le cham­pion­nat en ligue 1 (dé­jà) va per­mettre au staff tech­nique de ré­cu­pé­rer à temps les joueurs en­core in­dis­po­nibles : Ben Yous­sef, Bguir et Bel­ka­roui. Et éga­le­ment et sur­tout d’ap­por­ter les cor­rec­tifs idoines au vu des pres­ta­tions de l’équipe après les trois der­nières jour­nées du cham­pion­nat.

Ra­fik BEN AR­FA

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.