«Manque d’ex­pé­rience…»

Le Temps (Tunisia) - - Sports - Mou­rad AYA­RI

Mal­gré les pro­blèmes fi­nan­ciers la­tents le Club Afri­cain a rem­por­té son troi­sième suc­cès en au­tant de matches face à une mo­deste équipe bé­jaoise. L’en­traî­neur des vi­si­teurs Lot­fi Seb­ti a pro­po­sé une for­ma­tion avec cinq nou­veau­tés qui s’est in­cli­née di­manche pour la troi­sième fois consé­cu­tive en en­cais­sant sept buts de­puis le dé­but de cette pre­mière phase avec une at­taque qui est res­tée, jusque là, muette. Avec une for­ma­tion éga­le­ment re­ma­niée, le Club Afri­cain n’a pas pei­né outre me­sure pour s’im­po­ser. Bel­khi­ther et Che­ni­hi étaient sur le banc des rem­pla­çants. Et c’est Ab­del­ka­der Oues­la­ti qui a Ou­vert le score à la 40ème mi­nute sur un coup-franc ma­gis­tra­le­ment exé­cu­té. Cette avance a obli­gé L’OB à prendre des risques en deuxième pé­riode sans tou­te­fois réus­sir à re­ve­nir au score. Et ce sont plu­tôt les clu­bistes qui ac­cen­tuèrent leur avance par le biais de Oud­her­fi et Khéi­fa. Ce suc­cès ras­sure un tant soit peu Kaïs Yâa­kou­bi qui peut pour­suivre le tra­vail se­rei­ne­ment. Il en a par­lé après le match : « Trois mois de tra­vail, ce n’est pas suf­fi­sant pour bien faire. C’est une troi­sième vic­toire qui aug­mente notre ca­pi­tal confiance et qui per­met­tra aux joueurs de tra­vailler avec moins de pres­sion et l’es­prit dé­ga­gé. Nous ne sommes qu’au dé­but du cham­pion­nat. J’au­rai à tra­vailler avec l’ef­fec­tif que vous con­nais­sez jus­qu’au pro­chain mer­ca­to d’hi­ver et du­rant cette pé­riode, on pour­ra ali­men­ter le groupe par quelques ren­forts qui se­ront ci­blés. Avec le di­rec­teur spor­tif du club qui est éga­le­ment un tech­ni­cien, on ar­rê­te­ra les be­soins du club pour faire des choix ap­pro­priés ». De son cô­té, Lot­fi Seb­ti im­pute ce troi­sième re­vers aux er­reurs in­di­vi­duelles com­mises par ses joueurs et par leur manque d’ex­pé­rience : « En en­cais­sant un pre­mier but, on s’est dé­cou­vert un peu plus pour ten­ter de re­ve­nir au score car perdre avec un but d’écart ou plus n’a plus au­cune im­por­tance. Je pense que les er­reurs furent plu­tôt in­di­vi­duelles comme ce coup de ci­seau en pleine sur­face de ré­pa­ra­tion. Ce­la dé­note d’un manque évident d’ex­pé­rience de la part de mes joueurs. On es­saie­ra de re­mé­dier à cer­taines la­cunes pour mieux faire lors des pro­chaines jour­nées ». La meilleure at­taque de ce groupe a fait donc fait la dif­fé­rence face à une at­taque qui est en­core muette. Le club Afri­cain a mé­ri­té sa vic­toire face à une for­ma­tion bé­jaoise qui au­ra a tra­vailler da­van­tage pour pré­tendre à mieux…

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.