Que pense Kas­perc­zak du ta­lent de Oues­la­ti ?

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Mou­rad AYARI

Sans Bel­khi­ther et sur­tout Bra­him Che­ni­hi, l’at­taque clu­biste a car­bu­ré comme il se doit face à l’olym­pique de Bé­ja et a sco­ré à trois re­prises. Le mé­rite re­vient aux joueurs et sur­tout ceux qui ont rem­pla­cé le duo al­gé­rien. Ben Ya­hia et Agre­bi ont bien fait, mais c’est sur­tout Ab­dekl­ka­der Oues­la­ti qu’il faut fé­li­ci­ter puis­qu’il fut l’au­teur du pre­mier but sur coup-franc et plus d’une fois pas­seur avec tou­te­fois des oc­ca­sions nettes ra­tées par ses co­équi­piers. Oues­la­ti a re­trou­vé une bonne par­tie de ses moyens et est cer­tain d’être ali­gné d’en­trée de jeu lors des pro­chaines sor­ties. Il faut dire que c’est un joueur po­ly­va­lent et est le meilleur à son poste. C’est en quelque sorte le dy­na­mo de l’équipe. Qu’en pense l’en­trai­neur de la sé­lec­tion,hen­ry Kas­perc­zak ?…

Pour re­ve­nir au duo al­gé­rien, il faut qu’il règle au plus vite leur dif­fé­rend fi­nan­cier avec leur club car le der­nier ad­ver­saire en date du Club Afri­cain est l’olym­pique de Bé­ja. Une for­ma­tion sans ex­pé­rience et in­ca­pable d’in­quié­ter les Clu­bistes au vue de ses moyens. Les pro­chaines sor­ties se­ront cer­tai­ne­ment beau­coup plus dif­fi­ciles et la pré­sence de Bel­khi­ther et Che­ni­hi ne fe­ra que du bien au club de Bab-je­did.

Une for­ma­tion qui prend forme Le Club Afri­cain a réus­si une bonne en­tame de sai­son en s’im­po­sant à trois re­prises en au­tant de matches. Ce qu’il faut re­te­nir, ce sont les buts mar­qués et qui sont neuf par une at­taque que l’on croyait in­ca­pable de faire aus­si bien. La dé­fense s’est, elle aus­si, bine com­por­té en en­cais­sant seule­ment deux buts. Tout est dû au fait que l’en­traî­neur clu­biste a, plus ou moins, la com­po­si­tion de son onze-type. La dé­fense et l’at­taque sont en règle et c’est sur­tout le com­par­ti­ment du mi­lieu qui se cherche en­core avec un turn-over qui fi­ni­ra par fixer Yâa­kou­bi sur un qua­tuor dé­fi­ni­tif. Quoi qu’il en soit, Bel­khi­ther, Had­de­di, if­fa et Ja­zi­ri sont cer­tains d’être ti­tu­la­ri­sés d’en­trée de jeu... s’ils se portent bien. Khé­li­fa, Che­ni­hi... et Oues­la­ti éga­le­ment. Pour le mi­lieu de ter­rain, hor­mis Aye­di, tout se joue­ra entre Ghan­dri, Oued­her­fi, Ben Ya­hia et Kha­lil. Et la ba­lance semble pen­cher vers Oued­her­fi et Ghan­dri. En somme, les choses semblent s’amé­lio­rer au CA. Pour­vu que les pro­blèmes fi­nan­ciers ne viennent per­tur­ber la bonne marche de l’équipe se­nior en cham­pion­nat. On n’ou­blie­ra pas de ci­ter le nom de Bes­son qui semble per­du au sein de la for­ma­tion clu­biste. Il n’est pas cer­tain de per­du­rer…

Confir­mer Lors de la pro­chaine jour­née, les clu­bistes quit­te­ront le stade de Ra­dès pour se re­trou­ver à Mét­laoui. Ils se­ront op­po­sés à L’ESM. Un ad­ver­saire qui force le res­pect et qui compte sept points au clas­se­ment gé­né­ral avec deux vic­toires, dont la pre­mière loin de ses bases. L’oc­ca­sion se­ra pro­pice pour les clu­bistes de prou­ver qu’ils mé­ritent bien la pre­mière place au clas­se­ment gé­né­ral et qu’ils savent sur­tout voya­ger car leurs deux der­niers suc­cès ont été rem­por­té à do­mi­cile.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.