iLS Ont DiT:

Le Temps (Tunisia) - - Proximite -

«La sai­son tou­ris­tique était mieux que pré­vu et ce après les in­dices po­si­tifs qui ont été en­re­gis­trés en juin der­nier. On peut si­gna­ler éga­le­ment qu’à l’oc­ca­sion de la jour­née mon­diale du tourisme, un ac­cord de par­te­na­riat a été si­gné entre l’ecole Ssu­pé­rieure de com­merce, l’uni­ver­si­té de la Ma­nou­ba et l’ob­ser­va­toire du tourisme pour l’em­ploi des ti­tu­laires de di­plômes su­pé­rieurs. Cette conven­tion, comme l’a bien pré­ci­sé le di­rec­teur de l’ob­ser­va­toire tou­ris­tique Afif Kchok, a pour but de créer un por­tail élec­tro­nique en fa­veur des étu­diants et les sou­te­nir dans leur pré­pa­ra­tion pour en­trer sur le mar­ché du tra­vail dans le sec­teur tou­ris­tique.» Sal­ma El­lou­mi (Mi­nistre du Tourisme)

«La com­po­si­tion lé­gale du sys­tème po­li­tique telle que men­tion­née dans la Consti­tu­tion n’est pas bien fi­ce­lée. Le pou­voir exé­cu­tif n’au­rait pas dû être di­vi­sé, le pou­voir lé­gis­la­tif est la lo­co­mo­tive de toute dé­ci­sion po­li­tique. Nous l’avons en­tra­vée avec une loi élec­to­rale qui ne per­met pas l’émer­gence d’une nette ma­jo­ri­té ce qui a don­né plu­sieurs «îles» [mi­no­ri­tés] et per­sonne ne peut plus gou­ver­ner. Les dé­bats et les concer­ta­tions pour l’adop­tion d’un pro­jet de loi durent entre 5 et 6 mois à l’as­sem­blée et ce­la à cause de l’ab­sence d’une ma­jo­ri­té nette. Le pro­blème, c’est la prise de dé­ci­sion. Il de­vient im­pos­sible de tran­cher en l’ab­sence des mé­ca­nismes né­ces­saires.» Ab­del­fat­tah Mou­rou (Vice-pré­sident de L’ARP)

«Concer­nant les soup­çons de cor­rup­tion au sein de L’ARP, pla­nant au­tour de la per­sonne du pré­sident du bloc par­le­men­taire de Ni­daa Tounes, So­fiene Tou­bel, notre par­ti a for­mé une com­mis­sion pour en­quê­ter sur cette af­faire. Si un soup­çon de cor­rup­tion se confirme sur un membre de Ni­daa, il se­ra ex­clu du par­ti. Et je peux as­su­rer que Ni­daa Tounes ne vi­vra pas une nou­velle di­vi­sion et que les dé­pu­tés du bloc par­le­men­taire se­ront à la même table pour trou­ver un ac­cord, sans l’in­ter­ven­tion ni du pré­sident de la Ré­pu­blique, ni du chef du gou­ver­ne­ment et ni du co­mi­té po­li­tique.» Ons Hat­tab (Dé­pu­tée de Ni­daa Tounes)

«Le voyage de Bé­ji Caïd Es­seb­si aux Etats-unis est un franc suc­cès. D’ailleurs comme vous vous en êtes cer­tai­ne­ment aper­çu…il va très bien. Quand on voit que John Ker­ry et d’autres hommes po­li­tiques d’en­ver­gure ont pris la peine de par­ler fran­çais avec le chef de l’etat, ce­la prouve la grande im­por­tance que l’on oc­troie à notre pays. C’est une réus­site de la di­plo­ma­tie tu­ni­sienne dans sa glo­ba­li­té. En plus, l’union eu­ro­péenne ac­corde éga­le­ment beau­coup d’im­por­tance à notre pe­tite na­tion et suit de près la fu­ture ap­pli­ca­tion du plan Mar­shall en Tu­ni­sie.» Nou­red­dine Ben Ti­cha (Conseiller à la pré­si­dence de la Ré­pu­blique char­gé des re­la­tions avec les par­tis po­li­tiques)

Ces dé­cla­ra­tions ont été ac­cor­dées à dif­fé­rents mé­dias

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.