A Alep l’as­saut ter­restre a com­men­cé

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Les forces pro-gou­ver­ne­men­tales sy­riennes ont lan­cé hier sur quatre fronts un as­saut ter­restre contre les sec­teurs d’alep sous contrôle re­belle, a-t-on ap­pris au­près d’un haut res­pon­sable des re­belles.

L’at­taque au sol est d’une in­ten­si­té sans pré­cé­dent de­puis le dé­clen­che­ment, jeu­di der­nier, d’une of­fen­sive de l’ar­mée sy­rienne sou­te­nue par la Rus­sie pour re­prendre la grande ville du nord du pays, a-t-il ajou­té. Les forces pro-da­mas ont si­mul­ta­né­ment at­ta­qué dans le sec­teur du camp Han­da­rat (dans le nord de la ville), près de l’hô­pi­tal voi­sin de Kin­di, dans le quar­tier cen­tral de Ra­chi­din et dans la ci­té des 1.070 Ap­par­te­ments (sud-ouest). Han­da­rat était dé­jà briè­ve­ment tom­bé sa­me­di aux mains des forces pro-gou­ver­ne­men­tales, qui en avaient été re­pous­sés quelques heures plus tard. D’après ce res­pon­sable, l’as­saut a été pour l’ins­tant re­pous­sé. «Ils s’ef­forcent d’élar­gir la moindre ou­ver­ture qu’ils ar­rivent à créer (sur les lignes de front)», a dit ce res­pon­sable re­belle, qui a si­gna­lé de nom­breux bom­bar­de­ments aé­riens avec lar­gage de ba­rils de TNT de­puis des hé­li­co­ptères. Le com­man­dant d’une mi­lice ira­kienne com­bat­tant au cô­té des forces pro-gou­ver­ne­men­tales sy­riennes a confir­mé qu’un grand nombre d’uni­tés blin­dées par­ti­ci­paient à cet as­saut com­man­dé par la force A l’hô­pi­tal Omar Ibn Ab­del Aziz, à Alep. Plu­sieurs membres du per­son­nel mé­di­cal avaient été bles­sés par une bombe lar­guée près du bâ­ti­ment vi­sant les quar­tiers re­belles.

d’élite des Tigres. A Ge­nève, l’or­ga­ni­sa­tion mon­diale de la san­té (OMS) a ré­cla­mé l’ou­ver­ture de «cou­loirs hu­ma­ni­taires» pour per­mettre l’éva­cua­tion des ma­lades et des bles­sés en­cer­clés dans les quar­tiers te­nus par les in­sur­gés. D’après L’OMS, il ne reste plus que 35

mé­de­cins dans le sec­teur in­sur­gé d’alep, où vivent au moins 250.000 ha­bi­tants. «L’OMS ap­pelle à l’ou­ver­ture im­mé­diate de routes hu­ma­ni­taires pour éva­cuer les ma­lades et bles­sés du sec­teur orien­tal de la ville», a dit Fa­de­la Chaïb, porte-pa­role de L’OMS, lors d’un point de presse mar­di ma­tin.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.