87 membres des ser­vices de ren­sei­gne­ment li­mo­gés

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Quatre-vingt sept membres des ser­vices de ren­sei­gne­ment turcs (MIT) ont été li­mo­gés pour des liens pré­su­més avec la con­fré­rie de l’ex-pré­di­ca­teur Fe­thul­lah Gü­len, ac­cu­sé d’avoir fo­men­té le putsch avor­té de mi-juillet, a rap­por­té hier l’agence de presse pro­gou­ver­ne­men­tale Ana­do­lu. Au to­tal, «87 membres ont été li­mo­gés sur les 141 per­son­nels qui avaient été sus­pen­dus», a dé­taillé l’agence Ana­do­lu pré­ci­sant qu’»une en­quête cri­mi­nelle a été ou­verte contre 52 d’entre eux», dans le cadre d’une purge lan­cée à la suite de la ten­ta­tive de coup d’etat du 15 juillet.

C’est la pre­mière fois que les ser­vices de ren­sei­gne­ment sont vi­sés par les au­to­ri­tés turques, qui ont lan­cé une purge in­édite au len­de­main de la ten­ta­tive de putsch pour dé­bar­ras­ser l’ap­pa­reil d’etat de toute in­fluence des gü­le­nistes. L’ex-pré­di­ca­teur Fe­thul­lah Gü­len est ac­cu­sé par les au­to­ri­tés turques d’être le res­pon­sable de la ten­ta­tive de coup d’etat du 15 juillet, au cours de la­quelle plus de 270 per­sonnes ont été tuées et des mil­liers bles­sées.

La jus­tice turque a par ailleurs émis un man­dat d’ar­rêt contre 121 per­sonnes membres d’une as­so­cia­tion ca­ri­ta­tive, fer­mée par les au­to­ri­tés en rai­son de ses liens pré­su­més avec Fe­thul­lah Gü­len, a an­non­cé plus tôt l’agence Ana­do­lu. Le di­rec­teur de cette or­ga­ni­sa­tion non gou­ver­ne­men­tale et 41 de ses membres ac­cu­sés d’»être membres d’une or­ga­ni­sa­tion ter­ro­riste ar­mée» ou en­core de «fi­nan­ce­ment du ter­ro­risme», ont été ar­rê­tés dans 18 pro­vinces turques, a-t-elle pré­ci­sé. Les au­to­ri­tés turques es­timent que «77 des per­sonnes re­cher­chées dans ce dos­sier se trouvent ac­tuel­le­ment à l’étran­ger», se­lon la même source. Quelques 20.000 per­sonnes de toutes pro­fes­sions, dont des mi­li­taires, pro­fes­seurs, ma­gis­trats, en­sei­gnants ou jour­na­listes, soup­çon­nées de liens avec la con­fré­rie Gü­len ont été in­car­cé­rées. Fe­thul­lah Gü­len, en­ne­mi nu­mé­ro un du pré­sident turc Re­cep Tayyip Er­do­gan, ins­tal­lé de­puis 1999 aux Etatsu­nis et dont An­ka­ra ré­clame avec in­sis­tance l’ex­tra­di­tion, ré­fute toute im­pli­ca­tion dans le coup. Les au­to­ri­tés turques ciblent éga­le­ment dans cette purge toutes les per­sonnes qui ont un lien avec les re­belles kurdes du Par­ti des tra­vailleurs du Kur­dis­tan (PKK, clas­sé «ter­ro­riste» par An­ka­ra), en guerre contre l’ar­mée turque de­puis 1984.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.