Gla­mour, au­then­ti­ci­té et… polémique

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Rym BENAROUS

Le 3 dé­cembre pro­chain, la Tu­ni­sie éli­ra sa Miss 2016 au cours d'une soi­rée chic et gla­mour qui se­ra re­trans­mise à la té­lé­vi­sion, no­tam­ment par la Wa­ta­neya 1. Elles sont ac­tuel­le­ment en stage blo­qué à Ham­ma­met et ont par­ti­ci­pé, mer­cre­di, aux concours de pa­tri­moine cu­li­naire et d'ha­bits tra­di­tion­nels.

Le 3 dé­cembre pro­chain, la Tu­ni­sie éli­ra sa Miss 2016 au cours d’une soi­rée chic et gla­mour qui se­ra re­trans­mise à la té­lé­vi­sion, no­tam­ment par la Wa­ta­neya 1. Elles sont ac­tuel­le­ment en stage blo­qué à Ham­ma­met et ont par­ti­ci­pé, mer­cre­di, aux concours de pa­tri­moine cu­li­naire et d’ha­bits tra­di­tion­nels. Qui des 14 can­di­dates en lice se­ra sa­crée reine de beau­té et rem­por­te­ra le fa­meux titre? De même, la polémique sus­ci­tée par le dé­sis­te­ment de Miss Mo­nas­tir risque-t-elle d’en­ta­cher ce concours de beau­té ? Le point sur cette com­pé­ti­tion de miss. Mer­cre­di ma­tin, une joyeuse ef­fer­ves­cence ré­gnait au ni­veau du hall de l’hô­tel où ré­sident les miss de­puis une quin­zaine de jours. Des tables ont été dres­sées et dé­co­rées avec soin aux cou­leurs lo­cales des ré­gions. Peu après mi­di, les plats étaient prêts et pré­sen­tés au pu­blic consti­tué du ju­ry com­po­sé de trois chefs cui­si­niers, de l’équipe d’or­ga­ni­sa­tion du concours, de quelques membres des fa­milles des miss, de jour­na­listes mais aus­si de tou­ristes ré­si­dents à l’hô­tel et dont la cu­rio­si­té a été at­ti­sée par ce spec­tacle cu­li­naire al­lé­chant. Au me­nu, une va­rié­té de plats ré­gio­naux pré­pa­rés par les miss et leurs ma­mans, ai­dées par­fois par des pa­rentes et amies ori­gi­naires de la même ville. Un fes­tin su­cré et sa­lé com­po­sé de plu­sieurs va­rié­tés de pains et de cous­cous, de bar­kou­kech, de nwas­ser, de mech­ma­chya, de kaf­té­ji, de ta­jine el bey, de brik, de chak­chou­ka, de char­mou­la mais aus­si de kaak aux dattes, de khob­zet drôo, de brik Mahdia, de zom­mi­ta, de ma­kroud, de mad­mou­ja, de re­fis­sa, de yoyo, de kaak war­ka et de beau­coup d’autres dou­ceurs lo­cales qui ont ra­vi les pa­pilles de tous ceux qui y ont goû­té. Une ma­nière de bra­quer les pro­jec­teurs sur le riche pa­tri­moine cu­li­naire ré­gio­nal tu­ni­sien et de re­mettre au goût du jour bon nombre de ces plats au­jourd’hui ou­bliés ou dé­lais­sés. Une épreuve gour­mande qui a été rem­por­tée haut la main par Miss Mahdia qui s’est dis­tin­guée par la mul­ti­tude de plats pro­po­sés mais aus­si par leur goût unique et sa­vou­reux.

Strass et paillettes

La deuxième étape de cette jour­née était pla­cée sous le signe du gla­mour et de l’au­then­ti­ci­té avec un concours d’ha­bit tra­di­tion­nel. De la ma­lia au ka­droun en pas­sant par la fou­ta et blou­za ou en­core au chech, chaque miss a ar­bo­ré fiè­re­ment la te­nue qui re­pré­sente sa ville et ses ori­gines et y a as­sor­ti des ac­ces­soires et bi­joux tra­di­tion­nels, da­tant dans cer­tains cas de doux ou trois dé­cen­nies voire plus. A l’is­sue de ce dé­fi­lé aux cou­leurs de la Tu­ni­sie, plu­rielle, élé­gante et joyeuse qui a mis en va­leur la beau­té des de­moi­selles et a dé­cu­plé leur charme, Miss Na­beul a rem­por­té cette épreuve. Elle était no­tam­ment vê­tue d’une « sou­ria » blanche, ty­pique de la ré­gion du Cap Bon, vieille de 200 ans !

Sois belle et tais-toi ?

Chaque an­née, elles sont plus d’une cen­taine à rê­ver de dé­cro­cher le titre de miss à l’échelle ré­gio­nale pour pou­voir se qua­li­fier au concours na­tio­nal de miss Tu­ni­sie. Pour l’édi­tion de 2016 et à l’is­sue de plu­sieurs cas­tings, quinze jeunes filles ont été sé­lec­tion­nées, re­pré­sen­tant les gou­ver­no­rats de Ben Arous, Ariane, Bi­zerte, Ga­bès, Gaf­sa, Kai­rouan, Kas­se­rine, Mahdia, Mo­nas­tir, Na­beul, Si­lia­na, Sfax, Si­di Bou­zid, Tunis et Za­ghouan. Elles ont été choi­sies pour leurs jo­lis traits, leurs belles courbes, leur élé­gance na­tu­relle et leur pho­to­gé­nie mais pas seule­ment, af­firment les or­ga­ni­sa­teurs.

En ef­fet, se­lon le pre­mier ar­ticle du rè­gle­ment in­terne du concours de Miss Tu­ni­sie, les par­ti­ci­pantes doivent, en plus des cri­tères phy­siques, jouir d’une ex­cel­lente ré­pu­ta­tion et dis­po­ser d’une bonne culture gé­né­rale. Lors de la cé­ré­mo­nie de mer­cre­di, Aï­da An­tar, pré­si­dente de l’as­so­cia­tion Tej, a in­di­qué que Miss Tu­ni­sie était un concours de beau­té mais éga­le­ment une aven­ture hu­maine ex­cep­tion­nelle pour ces jeunes filles qui portent, cha­cune, un pro­jet hu­ma­ni­taire et que la ga­gnante du titre de Miss s’en­gage à concré­ti­ser et à en faire bé­né­fi­cier sa ré­gion.

Pour cette édi­tion, tous les pro­jets consistent en la ré­fac­tion d’une école dé­mu­nie, en par­te­na­riat avec le mi­nis­tère de l’edu­ca­tion. Une ini­tia­tive louable qui vise sur­tout à éloi­gner les cli­chés qui en­tourent ce type de concours de beau­té, for­te­ment dé­crié par les fé­mi­nistes.

En ef­fet, elles es­timent qu’il ré­duit les femmes au sta­tut d’ob­jet ou en­core de mar­chan­dise qui ne s’illustre qu’à tra­vers son phy­sique. Mais ce n’est pas là la seule épine au pied de l’as­so­cia­tion Tej, or­ga­ni­sa­trice de ce concours, qui est con­fron­tée, pour cette édi­tion 2016, au dé­sis­te­ment de der­nière mi­nute de Miss Mo­nas­tir.

La jeune fille a en ef­fet la cla­qué la porte du concours et a re­fu­sé de par­ti­ci­per au stage blo­qué, ré­dui­sant ain­si le nombre de miss à qua­torze. L’ex-can­di­date a jus­ti­fié son at­ti­tude par des sus­pi­cions et des doutes por­tant sur le choix de cer­taines par­ti­ci­pantes qui au­raient, se­lon elle, été sé­lec­tion­nées sans cas­ting. Elle a en outre af­fir­mé que les ré­sul­tats étaient connus d’avance.

Aï­da An­tar, qui a por­té plainte contre elle, a contre­dit la jeune fille et af­fir­mé que lors de la cé­ré­mo­nie d’élec­tion qui se dé­rou­le­ra en dé­cembre pro­chain, une pre­mière sé­lec­tion se fe­ra grâce au vote du grand pu­blic et seules dix can­di­dates res­te­ront en course. En­suite, un ju­ry, com­po­sé d’ex­perts de la beau­té, dé­par­ta­ge­ra les jeunes filles et éli­ra Miss Tu­ni­sie 2016. A no­ter que les membres du ju­ry n’ont pas en­core été dé­si­gnés.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.