Un taux de crois­sance de 3% d’ici 3 ans

Le Temps (Tunisia) - - Économie & Finances - Khou­loud AM­RAOUI

Face à cette ato­nie éco­no­mique qui frappe l’éco­no­mie na­tio­nale, le Chef du Gou­ver­ne­ment Yous­sef Cha­hed a pré­sen­té mer­cre­di der­nier lors de son pre­mier pas­sage té­lé­vi­sé sur la Chaîne « El Wa­ta­nya1 » le plan de se­cours éco­no­mique de son gou­ver­ne­ment. Abor­dant les dis­po­si­tions de la Loi de fi­nances 2017 qui sus­citent dé­jà la polémique et en dé­pit des si­gnaux d’alerte ti­rés au titre de l’exer­cice 2017, le chef du gou­ver­ne­ment a af­fir­mé que l’etat pré­voit un taux de crois­sance de 3% au cours des trois pro­chaines an­nées.

Pas de ré­con­ci­lia­tion et d’am­nis­tie fis­cale

Concer­nant la ré­vi­sion du ba­rème et des taux d’im­po­si­tion sur L’IRPP (im­pôts sur les re­ve­nus des per­sonnes phy­siques) pré­vue dans le pro­jet de la LF2017, le Chef du gou­ver­ne­ment a pré­ci­sé que cette ré­vi­sion va créer un cer­tain équi­libre entre les re­ve­nus des sa­la­riés et ceux des fonc­tions li­bé­rales, dont la plu­part ne dé­clarent pas leurs re­ve­nus nets et es­quivent le fisc. Il a ajou­té que le dé­fi­cit bud­gé­taire est dû prin­ci­pa­le­ment à l’éva­sion fis­cale et à la pro­li­fé­ra­tion du com­merce pa­ral­lèle. Un contrôle fis­cal plus ri­gou­reux s’avère in­dis­pen­sable pour ju­gu­ler ce phé­no­mène ra­va­geur. Dans le même sillage, Cha­hed a an­non­cé le re­cru­te­ment de 250 contrô­leurs au sein de l’ad­mi­nis­tra­tion fis­cale. Et d’ajou­ter : « Il n’y au­ra pas de ré­con­ci­lia­tion et d’am­nis­tie fis­cale ». Par ailleurs, Cha­hed a dé­cla­ré que la sous-fac­tu­ra­tion pèse sur les res­sources doua­nières. Il a ajou­té que l’etat doit in­té­grer les com­mer­çants opé­rant dans le cir­cuit pa­ral­lèle dans l’éco­no­mie for­melle. Concer­nant le su­jet des fi­nances pu­bliques, Cha­hed a in­sis­té sur la né­ces­si­té d’ac­cé­lé­rer les ré­formes à tra­vers une meilleure ra­tio­na­li­sa­tion des dé­penses bud­gé­taires et une amé­lio­ra­tion des res­sources. « Nous sui­vons un che­min dan­ge­reux en ma­tière d’en­det­te­ment. Le taux d’en­det­te­ment at­teint le seuil fa­ti­dique de 62 % pas­sant de 25 mil­liards di­nars en 2010 à 56 mil­liards de di­nars ac­tuel­le­ment», tout en in­sis­tant. A se pen­cher da­van­tage sur le sec­teur tou­ris­tique. Il an­non­cé à ce titre le re­tour et pour la pre­mière fois après les at­ten­tats du Bar­do des ba­teaux de croi­sière à par­tir du 6 oc­tobre 2016 où 500 tou­ristes dé­bar­que­ront au port de la Gou­lette. Hor­mis les me­sures éco­no­miques le plan ou le pro­gramme d’ac­tions du gou­ver­ne­ment Cha­hed pré­voit des me­sures d’ordre so­cial dont le lan­ce­ment d’un nou­veau pro­gramme d’em­ploi ap­pe­lé « contrat de la di­gni­té » pour jeunes qui per­met­tra dans une pre­mière étape d’in­sé­rer 25.000 di­plô­més dans la vie ac­tive. Ce contrat per­met­tra aux di­plô­més de bé­né­fi­cier d'un sa­laire men­suel d'une va­leur de 600 di­nars du­rant deux ans dont 400 di­nars se­ront ac­cor­dés par l'etat. Au ni­veau so­cial, Cha­hed a mis l’ac­cent sur la flam­bée du mar­ché de l’im­mo­bi­lier et sur les dif­fi­cul­tés de lo­ge­ment lé­sant les per­sonnes à re­ve­nus moyens. Il a dé­cla­ré que les fa­milles is­sues de la classe moyenne dé­si­rant ac­qué­rir un pre­mier lo­ge­ment pour­ront bé­né­fi­cier d’un cré­dit d’au­to­fi­nan­ce­ment de 30 MD rem­bour­sable après une pé­riode de cinq an­nées.

Par ailleurs, Cha­hed a dé­cla­ré que l’etat va four­nir 3500 lo­ge­ments d’ici la fin de l’an­née en cours et 6000 lo­ge­ments en 2017 pour les fa­milles à re­ve­nus moyens (soit 3 fois ou 4 fois le SMIG). In fine, le chef du gou­ver­ne­ment a dé­cla­ré que l’unique al­ter­na­tive pour faire sor­tir l’éco­no­mie na­tio­nale du gouffre est celle de re­prendre la pro­duc­ti­vi­té du phos­phate, d’im­pul­ser les in­ves­tis­se­ments, de sti­mu­ler les ex­por­ta­tions et de trou­ver un consen­sus entre l’etat et ses par­te­naires so­ciaux au­tour des ob­jec­tifs prio­ri­taires.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.