Ce même jour… 30 sep­tembre

Le Temps (Tunisia) - - Détente -

Évé­ne­ments 30 sep­tembre 1891 : Mort pi­teuse d'un gé­né­ral Le 30 sep­tembre 1891, le gé­né­ral Georges Bou­lan­ger se sui­cide sur la tombe de sa maî­tresse, Mme Mar­gue­rite de Bon­ne­mains, près de Bruxelles. Dans les an­nées pré­cé­dentes, pen­dant la pré­si­dence de Sa­di Car­not, il a ébran­lé la IIIE Ré­pu­blique fran­çaise par sa po­pu­la­ri­té et la dé­non­cia­tion des scan­dales de l'heure. Fort heu­reu­se­ment, le « bou­lan­gisme » ne sur­vi­vra pas à sa fuite et à sa mort... 30 sep­tembre 1938 : Les ac­cords de Mu­nich Le 30 sep­tembre 1938 se clôt à Mu­nich une confé­rence de la der­nière chance. Hit­ler ré­clame à ses in­ter­lo­cu­teurs Da­la­dier, Cham­ber­lain et Mus­so­li­ni le droit d'in­ter­ve­nir en Tché­co­slo­va­quie à l'ap­pel de la mi­no­ri­té de langue al­le­mande qui peuple les monts Su­dètes. En cé­dant une nou­velle fois à la me­nace, les Oc­ci­den­taux confirment le dic­ta­teur al­le­mand dans la convic­tion que tout lui est per­mis... 30 sep­tembre 1955 : Mort de James Dean Le 30 sep­tembre 1955, en Ca­li­for­nie, un jeune homme de 24 ans se tue au vo­lant de sa Porsche. Il a nom James Dean et trois films à son ac­tif : A l'est d'eden, La fu­reur de vivre et Géant. Ce der­nier va sor­tir sur les écrans deux mois après sa mort. L'ac­teur de­vient un mythe des États-unis de l'après-guerre, pros­pères et avides de jouis­sance. 30 sep­tembre 1958 : Le « plan Pi­nay-rueff » Rap­pe­lé au pou­voir en mai 1958, Charles de Gaulle ob­tient de l'as­sem­blée, le 5 oc­tobre 1958, de pou­voir gou­ver­ner pen­dant quatre mois par or­don­nances, c'est-à-dire sans pas­ser par la dis­cus­sion et le vote des textes de­vant les dé­pu­tés. Pour re­mettre l'éco­no­mie sur pied, son col­la­bo­ra­teur Georges Pom­pi­dou et le mi­nistre des Fi­nances An­toine Pi­nay font ap­pel à l'éco­no­miste Jacques Rueff. C'est ain­si que Jacques Rueff réunit à par­tir du 30 sep­tembre 1958 un co­mi­té de huit per­sonnes (pré­sident de Pé­chi­ney, de la So­cié­té gé­né­rale,...). Last but not least, il dé­va­lue le franc de 17% et, me­sure la plus spec­ta­cu­laire, crée un« nou­veau franc » égal à cent an­ciens francs. Les ré­sul­tats bé­né­fiques se font sen­tir dès 1962 (crois­sance ac­crue, ba­lance com­mer­ciale ex­cé­den­taire,...).

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.