Sus­pen­sion tem­po­raire des pro­tes­ta­tions des pro­fes­seurs du pri­maire

Le Temps (Tunisia) - - Proximité -

Les pro­fes­seurs du pri­maire en sit-in, de­puis des mois, de­vant le siège du mi­nis­tère de l’edu­ca­tion ont dé­ci­dé de sus­pendre, tem­po­rai­re­ment, leur mou­ve­ment de pro­tes­ta­tion après que le conseiller so­cial du chef du gou­ver­ne­ment leur a pro­mis une très pro­chaine au­dience avec le mi­nistre de l’edu­ca­tion en vue d’exa­mi­ner leur re­ven­di­ca­tion d’être prio­ri­taires en ma­tière de re­cru­te­ment. Dans un com­mu­ni­qué, les pro­tes­ta­taires af­firment pour­suivre leur mou­ve­ment si le mi­nis­tère de l’edu­ca­tion conti­nue sa po­li­tique d’ater­moie­ment. Les pro­fes­seurs du pri­maire qui ont ob­te­nu une moyenne su­pé­rieure à 10 sur 20 au concours de re­cru­te­ment des pro­fes­seurs du pri­maire au titre de 2015, avaient ap­pe­lé le gou­ver­ne­ment à in­ter­ve­nir im­mé­dia­te­ment pour ré­pa­rer l’in­jus­tice qu’ils avaient su­bie, af­fir­mant qu’ils conti­nue­ront leur sit-in de­vant le mi­nis­tère de l’edu­ca­tion pour que leur re­ven­di­ca­tion soit sa­tis­faite. Leur mou­ve­ment de pro­tes­ta­tion avait com­men­cé le 16 oc­tobre 2016 suite à la dé­ci­sion du mi­nis­tère de l’edu­ca­tion de re­cou­rir aux sup­pléants pour com­bler les postes va­cants au lieu de re­cru­ter les per­sonnes qui ont réus­si au concours. Un sit-in ou­vert avait, en­suite, été en­ta­mé le 21 dé­cembre 2015 de­vant le siège du mi­nis­tère de l’édu­ca­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.