Pos­si­bi­li­té d’aug­men­ter la va­leur des vi­gnettes de 25%

Le Temps (Tunisia) - - Business Finance -

Le pro­jet de la loi de fi­nances 2017 pro­po­se­ra l’aug­men­ta­tion de la va­leur des vi­gnettes de 25%, pour les voi­tures per­son­nelles aux mo­teurs es­sence, et ce, dans le cadre du ren­for­ce­ment des res­sources du bud­get de l’etat. Le pre­mier draft du pro­jet de la loi de fi­nances pro­pose une sé­rie de me­sures, no­tam­ment l’aug­men­ta­tion de l’im­pôt pour les contri­buables sou­mis au ré­gime for­fai­taire (exer­çant dans les ac­ti­vi­tés in­dus­trielles et com­mer­ciales) dont le chiffre d’af­faires an­nuel ne dé­passe pas les 10 mille di­nars. Ain­si, la va­leur de l’im­pôt s’élè­ve­rait à 100 di­nars (contre 75 di­nars ac­tuel­le­ment), si le contri­buable exerce en de­hors des ré­gions mu­ni­ci­pales et à 200 di­nars (contre 150 di­nars ac­tuel­le­ment) s’il exerce dans des zones mu­ni­ci­pales, et ce, en vue de ren­for­cer sa contri­bu­tion aux res­sources fis­cales. Le pro­jet de la loi pro­pose, éga­le­ment, d’élar­gir le champ d’ap­pli­ca­tion de la taxe de 20 di­nars ap­pli­quée sur les voya­geurs pour les vols aé­riens in­ter­na­tio­naux, aux voya­geurs par voie ma­ri­time. Ins­tau­rée en ver­tu de la loi de fi­nances 2016, cette taxe vise es­sen­tiel­le­ment à ren­for­cer les res­sources du bud­get de l’etat (87,5% de sa va­leur) et du Fonds de dé­ve­lop­pe­ment de com­pé­ti­ti­vi­té dans le sec­teur du tou­risme (12,5%). Autres me­sures pro­po­sées, la ré­vi­sion des dis­po­si­tions de l’ar­ticle 67 de la loi de fi­nances, pour l’exer­cice 2016, re­la­tif à la ré­duc­tion des dettes doua­nières, et ce, à tra­vers la sé­pa­ra­tion du prin­ci­pal de la dette qui de­vra être payé et la pé­na­li­té qui de­vra être ré­duite de 10%, tout en élar­gis­sant ses do­maines pour tou­cher les in­frac­tions en ma­tière de de­vises qui re­lèvent des dé­lits de la douane. Il s’agit éga­le­ment de la sim­pli­fi­ca­tion des me­sures de conci­lia­tion en adop­tant un ca­len­drier de paie­ment sur tranches iden­tiques, sur une pé­riode maxi­male de 3 ans. La pre­mière tranche de­vra être payée avant, le 31 dé­cembre 2017. Cette pre­mière ver­sion de la loi de fi­nances de 2017 pro­pose de veiller au paie­ment des in­frac­tions rou­tières à tra­vers la liai­son du paie­ment de la taxe de cir­cu­la­tion (vi­gnette) avec ce­lui des in­frac­tions re­la­tives aux contra­ven­tions rou­tières.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.