La loi qui consacre Haya­tou pré­sident de la CAF, à vie !

Le Temps (Tunisia) - - Sports -

La Con­fé­dé­ra­tion afri­caine a confir­mé la me­sure mais celle-ci n'est pas ré­tro­ac­tive. L'ac­tuel pré­sident Is­sa Haya­tou, en place de­puis 28 ans et fa­vo­ri à sa suc­ces­sion, peut donc en­core bri­guer le poste pour douze ans. Le pro­chain pré­sident de la Con­fé­dé­ra­tion afri­caine (CAF) ne pour­ra exer­cer cette fonc­tion qu'au maxi­mum pen­dant douze ans, soit trois man­dats de quatre ans, a confir­mé l'ins­tance lun­di par la voix de son porte-pa­role Ju­nior Bi­nyam. Cette me­sure pren­dra ef­fet dès la pro­chaine élec­tion à la pré­si­dence de l'ins­ti­tu­tion, en 2017. Mais elle n'est pas ré­tro­ac­tive. Is­sa Haya­tou, 70 ans, en charge de cette fonc­tion de­puis 28 ans, grand fa­vo­ri à sa suc­ces­sion s'il se re­pré­sente, peut donc en théo­rie bri­guer trois nou­veaux man­dats de quatre ans et res­ter en place jus­qu'à... 82 ans. Le Ca­me­rou­nais avait suc­cé­dé en 1988 à la pré­si­dence de la CAF à l'ethio­pien Yid­ne­kat­chew Tes­se­ma, qui avait pré­si­dé l'ins­ti­tu­tion pen­dant 16 ans. Ce qui si­gni­fie que, de­puis 1972, la CAF n'a connu que deux pré­si­dents. Cette nou­velle me­sure, qui s'ap­pli­que­ra aus­si aux membres du co­mi­té exé­cu­tif de la Con­fé­dé­ra­tion, per­met à la CAF de s'ali­gner sur les nou­veaux sta­tuts en vi­gueur à la Fi­fa.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.