La Fa­cul­té des lettres de la Ma­nou­ba, un phare de to­lé­rance, de paix et de li­ber­té

Le Temps (Tunisia) - - Proximite -

La Fa­cul­té des lettres, des arts et des hu­ma­ni­tés à la Ma­nou­ba, cé­lèbre la jour­née in­ter­na­tio­nale de la non­vio­lence (2 oc­tobre). A cette oc­ca­sion, une sta­tue de Ma­hat­ma Gand­hi, une place du mar­tyr Mo­ha­med Brah­mi et un mo­nu­ment pour la paix ont été inau­gu­rés, mar­di, en pré­sence des am­bas­sa­deurs d’inde, d’afrique du Sud et de Ser­bie, le gou­ver­neur de la ré­gion, des membres du corps di­plo­ma­tique ac­cré­di­tés à Tu­nis, des re­pré­sen­tants de la so­cié­té ci­vile et des cadres de l’uni­ver­si­té. Cet évé­ne­ment or­ga­ni­sé par la fa­cul­té, en col­la­bo­ra­tion avec l’am­bas­sade d’inde à Tu­nis et le Club " Hi­wa­rat " (dia­logues), a été agré­men­té par un ré­ci­tal de mu­sique et de poé­sie ani­mé par des étu­diants. Ega­le­ment au pro­gramme, une ex­po­si­tion d’une cin­quan­taine de ta­bleaux sur la vie et l’oeuvre de Ma­hat­ma Gand­hi ain­si qu’une confé­rence sur les prin­cipes de la non-vio­lence. Par cet évé­ne­ment, la fa­cul­té est de­ve­nue un phare de to­lé­rance, de paix et de li­ber­té et un es­pace de lutte contre l’op­pres­sion et la vio­lence, sou­ligne dans une dé­cla­ra­tion à l’agence TAP le doyen de la fa­cul­té, Ha­bib Kaz­dagh­li. Le choix de la fa­cul­té de la Ma­nou­ba pour abri­ter la sta­tue du lea­der Ma­hat­ma Gand­hi a été dic­té par le fait que cet éta­blis­se­ment uni­ver­si­taire re­pré­sente un sym­bole de la lutte es­tu­dian­tine pour la li­ber­té en Tu­ni­sie, ex­plique l’am­bas­sa­deur d’inde à Tu­nis pré­ci­sant que c’est la pre­mière fois en Tu­ni­sie qu’il est pro­cé­dé à l’ins­tal­la­tion de la sta­tue de Gand­hi qui a consa­cré sa vie à la dif­fu­sion de la culture de la paix et de la non-vio­lence. De son cô­té, Mbar­ka Aoui­nia, veuve du mar­tyr Mo­ha­med Brah­mi, ex­prime la fier­té pour l’in­té­rêt ac­cor­dé par la fa­cul­té au mar­tyr qui a payé de son sang pour pro­té­ger la Tu­ni­sie contre la me­nace ter­ro­riste et tak­fi­riste, dit-elle se fé­li­ci­tant de l’hom­mage ren­du à Brah­mi en même temps qu’à Ma­hat­ma Gand­hi.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.