Le risque d’une pré­sence turque dans le nord

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

La pré­sence de troupes turques dans le nord de l’irak risque de don­ner lieu à un nou­veau conflit ar­mé dans la ré­gion, a aver­ti hier le Pre­mier mi­nistre Haï­dar al Aba­di. Le mi­nis­tère ira­kien des Af­faires étran­gères avait au­pa­ra­vant convo­qué l’am­bas­sa­deur de Tur­quie à Bag­dad pour lui re­mettre une pro­tes­ta­tion et la même ini­tia­tive a été prise à An­ka­ra.

L’ar­mée turque dit avoir dé­ployé des ef­fec­tifs dans le nord de l’irak à la fin de l’an­née der­nière dans le cadre d’une mis­sion de for­ma­tion et d’en­traî­ne­ment des forces ira­kiennes engagées contre les dji­ha­distes de l’etat is­la­mique (EI). La se­maine der­nière, le Par­le­ment turc a dé­ci­dé de pro­lon­ger leur man­dat d’un an. Le vice-pre­mier mi­nistre turc Nu­man Kur­tul­mus a ju­gé hier cette pré­sence né­ces­saire à la sta­bi­li­té de la ré­gion, alors que l’irak est en pleine crise. A Bag­dad, on as­sure n’avoir ja­mais in­vi­té les Turcs à en­voyer des sol­dats et on les consi­dère comme une force d’oc­cu­pa­tion. «Nous avons de­man­dé plus d’une fois à la par­tie turque de ne pas in­ter­ve­nir dans les af­faires ira­kiennes et je crains que l’aven­ture turque dé­gé­nère en une guerre ré­gio­nale», a dé­cla­ré le Pre­mier mi­nistre ira­kien Haï­dar al Aba­di, ci­té hier par la té­lé­vi­sion ira­kienne. «Le com­por­te­ment de l’ad­mi­nis­tra­tion turque n’est pas ac­cep­table et nous ne vou­lons pas nous re­trou­ver dans une confron­ta­tion mi­li­taire avec la Tur­quie», a pour­sui­vi le chef du gou­ver­ne­ment. Le Par­le­ment ira­kien a pa­ral­lè­le­ment vo­té une mo­tion condam­nant la pro­lon­ga­tion du man­dat turc, ce que le mi­nis­tère turc des Af­faires étran­gères a condam­né. «Nous pen­sons que cette dé­ci­sion ne reflète pas l’opi­nion ma­jo­ri­taire au sein du peuple ira­kien, que la Tur­quie aide et sou­tient de­puis des an­nées avec tous ses moyens», dit-il dans un com­mu­ni­qué». Il avait an­non­cé mar­di soir la convo­ca­tion de l’am­bas­sa­deur ira­kien a An­ka­ra. Son ho­mo­logue turc a Bag­dad à été convo­qué à son tour mer­cre­di au mi­nis­tère ira­kien des Af­faires étran­gères.

Les pré­pa­ra­tifs de la ba­taille de Mos­soul, la grande ville du nord de l’irak dont l’etat is­la­mique s’est em­pa­ré en juin 2014, exa­cerbent les ten­sions entre les deux puis­sances ré­gio­nales. La Tur­quie re­fuse no­tam­ment que les mi­li­ciens kurdes sy­riens, qu’elle as­si­mile aux sé­pa­ra­tistes du Par­ti des tra­vailleurs du Kur­dis­tan (PKK), y par­ti­cipent avec la bé­né­dic­tion de Bag­dad et de Wa­shing­ton.

Ar­mée turque en Sy­rie

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.