Pour les Amé­ri­cains, c’est « an­ti­pa­trio­tique »

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Do­nald Trump juge que ne pas payer d’im­pôt est un signe de «gé­nie», mais les élec­teurs amé­ri­cains qua­li­fient eux en ma­jo­ri­té ces ma­noeuvres fis­cales d’»égoïstes» et d’»an­ti­pa­trio­tiques». Se­lon cette étude, près de 67% des son­dés pensent qu’il est «égoïste» pour un can­di­dat pré­si­den­tiel de ne pas payer d’im­pôt, et 61% pensent que c’est «an­ti­pa­trio­tique». Dans le même temps, une part im­por­tante (46%) juge, comme Trump, que réus­sir à évi­ter de payer des im­pôts est un signe d’»in­tel­li­gence». Cette pro­por­tion passe à 62% pour les seuls Ré­pu­bli­cains, 35% pour les dé­mo­crates. Lors du pre­mier dé­bat pré­si­den­tiel, la se­maine der­nière, Do­nald Trump avait ré­pon­du aux ac­cu­sa­tions d’hilla­ry Clin­ton quant au fait qu’il n’au­rait pas payé d’im­pôts en di­sant que, quand bien même ce se­rait le cas, ce­la fe­rait de lui quel­qu’un d’»in­tel­li­gent». De­puis, le New York Times a ré­vé­lé des do­cu­ments fis­caux du can­di­dat fai­sant ap­pa­raître une perte fis­cale de 916 mil­lions de dol­lars (815 mil­lions d’eu­ros), qui ont pu lui va­loir d’être exemp­té d’im­pôt sur le re­ve­nu pen­dant 18 ans grâce à une fa­ci­li­té du code fis­cal sur les dé­fi­cits. Do­nald Trump n’a pas dé­men­ti l’in­for­ma­tion. «Je connais notre lé­gis­la­tion fis­cale com­plexe mieux que n’im­porte quel autre per­sonne qui se soit pré­sen­tée à la pré­si­dence et suis le seul qui puisse l’amen­der», a-t-il dé­cla­ré sur Twit­ter di­manche. Le can­di­dat n’a pas pu­blié ses dé­cla­ra­tions d’im­pôts, comme c’est la pro­cé­dure nor­male, ex­pli­quant qu’il at­ten­dait la fin d’un au­dit du ser­vice des im­pôts (IRS). L’IRS a fait sa­voir qu’un au­dit n’in­ter­di­sait pas un in­di­vi­du de par­ta­ger ses in­for­ma­tions fis­cales.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.