C’était bien une frappe aé­rienne

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Les images sa­tel­lites de l’at­taque d’un con­voi hu­ma­ni­taire le 19 sep­tembre en Sy­rie ac­cré­ditent la thèse d’une frappe aé­rienne, a in­di­qué, hier, l’onu­sat, le pro­gramme de L’ONU pour les images sa­tel­lites. « Nous avons éta­bli que c’était une frappe aé­rienne », a dé­cla­ré de­vant la presse le conseiller Lars Brom­ley, sur la base de la taille et du type de cra­tères vi­sibles sur les images.

Pour ten­ter de connaître l’au­teur de cette at­taque, le se­cré­taire gé­né­ral de L’ONU, Ban Ki-moon, a an­non­cé la se­maine der­nière la créa­tion d’une com­mis­sion d’en­quête. « Nous n’avons pas en­core re­çu de de­mande » d’images dans ce cadre, a tou­te­fois af­fir­mé hier Ei­nar Bjor­go, le chef d’onu­sat. Jus­qu’à pré­sent, L’ONU a été très pru­dente dans son éva­lua­tion des res­pon­sa­bi­li­tés et des mo­da­li­tés de cette at­taque. Wa­shing­ton en a at­tri­bué la res­pon­sa­bi­li­té à Mos­cou qui a nié toute im­pli­ca­tion. Plus d’une tren­taine de ca­mions trans­por­tant de l’aide de L’ONU et du Crois­sant-rouge sy­rien (SARC) en Sy­rie ont été vic­times d’une at­taque le 19 sep­tembre der­nier. Dix-huit per­sonnes ont été tuées, dont le res­pon­sable lo­cal du Crois­sant-rouge. Ce con­voi de­vait ap­por­ter des cou­ver­tures, des mé­di­ca­ments et de la nour­ri­ture à Orem Al-ku­bra, une lo­ca­li­té te­nue par l’op­po­si­tion dans la ré­gion d’alep (nord de la Sy­rie).

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.