Vague de dé­fec­tions de sol­dats af­ghans en for­ma­tion

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Qua­rante-quatre mi­li­taires af­ghans ont dis­pa­ru de­puis jan­vier 2015 au cours de stages de for­ma­tions aux Etats-unis, pro­ba­ble­ment pour s’y ins­tal­ler clan­des­ti­ne­ment, a fait sa­voir le Pen­ta­gone. Au to­tal, 2.200 membres de l’ar­mée af­ghane y ont sui­vi une for­ma­tion mi­li­taire de­puis 2007. D’autres mi­li­taires étran­gers ont pro­fi­té de tels sé­jours pour s’en­fuir, mais le cas des Af­ghans «sort de l’or­di­naire», re­con­naît-on de source proche du dé­par­te­ment amé­ri­cain de la Dé­fense. De­puis sep­tembre, huit ont quit­té des bases mi­li­taires amé­ri­caines sans au­to­ri­sa­tion, a pré­ci­sé Adam Stump, porte-pa­role du Pen­ta­gone, in­ter­ro­gé par Reu­ters. «Le dé­par­te­ment de la Dé­fense étu­die des moyens de dur­cir les cri­tères (de sé­lec­tion) pour l’en­traî­ne­ment de fa­çon à ré­duire le risque de dé­fec­tions in­di­vi­duelles aux Etats-unis de la part des Af­ghans», a-t-il ajou­té.

Rien n’in­dique que les trans­fuges aient été im­pli­qués dans des ac­ti­vi­tés cri­mi­nelles ni qu’ils re­pré­sentent une me­nace pour les Etats-unis, sou­ligne-t-on de source proche du Pen­ta­gone.

Des ta­li­bans se sont par­fois in­fil­trés dans les rangs de l’ar­mée af­ghane pour s’en prendre à des membres du contin­gent amé­ri­cain, mais les cas sont plus rares de­puis l’adop­tion de nou­velles me­sures de sé­cu­ri­té.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.