Er­rances, col­lages et ins­tal­la­tions

Le Temps (Tunisia) - - Arts & Culture - Ha­tem BOURIAL

Ga­le­rie Mille Feuilles

Pour son ex­po­si­tion de ren­trée, la ga­le­rie Mille Feuilles de­vrait ac­cueillir une ex­po­si­tion-concept de Claire Daoud et Nou­tail Bel­kadhi. En at­ten­dant de re­trou­ver les autres ar­tistes de la ga­le­rie par­mi les­quels Yas­sine Ben Mi­led et l'in­con­tour­nable Da­li Bel­kadhi...

La ren­trée des livres et des arts plas­tiques se des­sine du cô­té de la ga­le­rie/li­brai­rie Mille Feuilles à la Mar­sa. Ani­mé par Lot­fi el Haf­fi et Ami­na Ham­rou­ni, cet es­pace cultu­rel se ca­rac­té­rise aus­si bien par la te­nue de confé­rences et ren­contres lit­té­raires mais aus­si par la pré­sence de plu­sieurs ar­ticles ré­so­lu­ment fi­dèles à cette ga­le­rie.

Les er­rances plas­tiques de Da­li Bel­kadhi

Ain­si, Da­li Bel­kadhi pré­sen­tait ré­cem­ment une collection en quatre oeuvres in­ti­tu­lée "Er­rances plas­tiques". On y re­trouve l'exu­bé­rance de Da­li avec cette fois un nou­vel usage de la lettre et du signe et aus­si des frac­tures pro­fondes qui tra­versent les ta­bleaux dans un jeu de fis­sures et de re­com­po­si­tions.

En per­pé­tuelle re­cherche, cet ar­tiste qui fuit les mon­da­ni­tés de­meure l'un des rares à

concep­tua­li­ser sys­té­ma­ti­que­ment ses ap­proches et for­mer une oeuvre co­hé­rente dans son en­semble et struc­tu­rée par une vé­ri­table sé­mio­tique du signe. Dans l'art contem­po­rain, Da­li est un vé­ri­table re­père dans le monde des arts. Tou­te­fois, le fait qu'il ex­pose peu et le fasse qua­si­ment par ef­frac­tion, li­mite sa no­to­rié­té à des cercles de connais­seurs et de col­lec­tion­neurs qui donnent à son oeuvre l'am­pleur qu'elle mé­rite sans la ver­ser dans une lo­gique de mar­ché.

Ses der­nières er­rances dé­montrent par ailleurs le re­nou­vel­le­ment cons­tant de cet ar­tiste à la re­cherche du même ob­jet ar­tis­tique mais avec des ap­proches plas­tiques qui évo­luent sans cesse.

Es­pace, signes et ré­seaux

Chez Mille feuilles, Yas­sine Ben Mi­led est un autre de ces fi­dèles de la ga­le­rie qui ont su créer des mondes propres à la fron­tière

de plu­sieurs ten­ta­tions plas­tiques. Avec ses ré­cents col­lages, Ben Mi­led joue avec les su­per­po­si­tions et ir­rigue l'es­pace de ré­seaux mys­té­rieux fé­dé­rés par des signes ré­cur­rents qui semblent en­va­hir la toile. Rouge, noir et or, ces ap­pa­ri­tions re­couvrent en ef­fet les col­lages pro­pre­ment dits et leur donne une nou­velle di­men­sion qui os­cille entre écra­se­ment et dé­ploie­ment. Ce fai­sant, Ben Mi­led dé­montre qu'on peut faire échap­per le col­lage à la pla­ti­tude qui peut le guet­ter en bous­cu­lant le sens mais aus­si en se jouant de la no­tion de beau ou des équi­libres és­thé­ti­sants. Une dé­marche ri­gou­reuse et une sorte d'équi­libre pré­caire sont au coeur de cet en­semble qui n'est que l'un des re­flets de l'oeuvre mul­tiple de Yas­sine Ben Mi­led.

Entre ins­tal­la­tions et ro­bo­tique

Pour son ex­po­si­tion de ren­trée, Mille

Feuilles de­vrait ac­cueillir une ex­po­si­tion sur­pre­nante, conçue et réa­li­sée en sym­biose par deux ar­tistes.

Cette ex­po­si­tion de­vrait être inau­gu­rée le 22 oc­tobre et per­met­tra au pu­blic de dé­cou­vrir la fusion entre les uni­vers de Claire Daoud et Nou­tail Bel­kadhi. Pour Claire Daoud, le propos ar­tis­tique se­ra por­té par des pein­tures et des ins­tal­la­tions alors que Nou­tail Bel­kadhi tra­ver­se­ra cet uni­vers plas­tique en ayant re­cours à la ro­bo­tique et aux créa­tures ar­ti­cu­lées.

A l'image de la créa­ti­vi­té foi­son­nante qui anime les ar­tistes de la ga­le­rie Mille Feuilles, l'ex­po­si­tion de Daoud et Bel­kadhi ex­plore li­mites, po­ten­tiel, in­ter­ac­tion et dia­logues des oeuvres dans leur dis­pa­ri­té.

Plus lar­ge­ment, les ar­tistes de Mille Feuilles té­moignent aus­si à leur ma­nière de la vi­ta­li­té des arts et la pro­fu­sion des re­gards sur notre scène contem­po­raine.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.