Ni­daa Tounes: Une «vio­la­tion criante des biens pu­blics»

Le Temps (Tunisia) - - Proximité -

Le groupe par­le­men­taire de Ni­daa Tounes a qua­li­fié, hier, de «vio­la­tion criante des biens pu­blics» la vente de la ré­colte des dattes des pal­me­raies de «Hen­chir Maa­mar» et de «Hen­chir Stil» à Jem­na, dans le gou­ver­no­rat de Ke­bi­li.

«C’est une ap­pro­pria­tion illé­gale des biens pu­blics de la part d’une As­so­cia­tion qui n’est pas ha­bi­li­tée, ju­ri­di­que­ment, à gé­rer les biens pu­blics», peut-on lire dans le texte de la dé­cla­ra­tion du groupe de Ni­daa Tounes, qui a dit craindre que de telles si­tua­tions ne «touchent d’autres ré­gions et ser­vices vi­taux, ce qui en­cou­ra­ge­rait le chaos et l’anar­chie». Le groupe par­le­men­taire a, dans ce sens, ap­pe­lé au res­pect des ins­ti­tu­tions de l’etat et des dis­po­si­tions ju­ri­diques ré­gis­sant l’ex­ploi­ta­tion des do­maines de l’etat et des biens pu­blics, in­vi­tant le gou­ver­ne­ment à «faire res­pec­ter l’au­to­ri­té de la loi et à sé­vir contre les contre­ve­nants».

Il a, d’autre part, ap­pe­lé à faire pré­va­loir l’in­té­rêt gé­né­ral et à pré­ser­ver la sé­cu­ri­té et la sta­bi­li­té.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.