Taou­fik Er­raïs n'est plus

Le Temps (Tunisia) - - Arts & Culture -

In me­mo­riam

Ci­néaste tu­ni­sien, es­sen­tiel­le­ment tour­né vers le do­cu­men­taire, Taou­fik Er­rais était un ar­tiste de ta­lent, cal­li­graphe à ses heures et grand ar­tiste pho­to­graphe de­vant l'eter­nel. Dé­cé­dé avant-hier, Tou­fik Er­rais laisse une oeuvre an­crée dans les images du sud tu­ni­sien et dans une lec­ture per­son­nelle du pa­tri­moine de son île na­tale de Djer­ba.

Avec des oeuvres comme "El Bor­gaa" (1988) et sur­tout "Sous le signe du pois­son" (1990), Er­raies a plan­té son dé­cor au coeur des tra­di­tions tu­ni­siennes tout en in­ter­pel­lant leur pe­san­teur. Ain­si, dans El Bor­gaa, il met en scène la ré­volte d'une jeune fille sou­mise par sa fa­mille à un ma­riage se­lon des cou­tumes qu'elle ré­cuse. Er­rais a éga­le­ment di­ri­gé Has­si­ba Ro­ch­di dans ce qui fut le der­nier film de cette di­va de la chan­son tu­ni­sienne. Dans "Sous le signe du pois­son", elle est l'ac­trice prin­ci­pale d'une fic­tion qui brasse des sou­ve­nirs et des ren­contres.

Evo­luant entre do­cu­men­taire et fic­tion dans ses court-mé­trages, Taou­fik Er­rais au­ra été l'un des pre­miers pro­mo­teurs de ce genre en Tu­ni­sie. Sa com­pli­ci­té avec le ca­mé­ra­man Yous­sef Ben Yous­sef et le mon­teur Ka­cem Ben Ze­kri a struc­tu­ré qua­si­ment toute son oeuvre.

Taou­fik Er­rais a ti­ré sa ré­vé­rence et lais­se­ra l'image d'un ar­tiste hors pair qui, au-de­là, de ses propres oeuvres ci­né­ma­to­gra­phiques, au­ra éga­le­ment fait de nom­breuses in­cur­sions dans tous les arts de la scène. H.B

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.