Le roi est mort, vive le roi !

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

Mains jointes, tout de noir vê­tus, des di­zaines de mil­liers de Thaï­lan­dais se sont mis à ge­noux, hier, dans les ar­tères de Bang­kok au pas­sage du convoi fu­né­raire de leur roi Bhu­mi­bol Adu­lya­dej. Le sou­ve­rain thaï­lan­dais est mort jeu­di à l'âge de 88 ans. Ce­lui qui a ré­gné 70 ans sur pays au­ra un deuil na­tio­nal de 30 jours, les Thaï­lan­dais ayant été in­vi­té de s'ha­biller en noir et d'évi­ter pen­dant 30 jours toute "fes­ti­vi­té". Dans l'at­tente de sa cré­ma­tion, qui pour­rait ne pas se pro­duire avant plu­sieurs mois, le corps du roi se­ra pla­cé dans un cer­cueil. Bhu­mi­bol Adu­lya­dej, hos­pi­ta­li­sé qua­si­ment en conti­nu ces deux der­nières an­nées, n'était pas ap­pa­ru en pu­blic de­puis près d'un an. Il n'en res­tait pas moins la fi­gure tu­té­laire du royaume, ras­su­rante pour de nom­breux Thaï­lan­dais, qui vivent dans l'idée qu'il était le "père de la na­tion", après des dé­cen­nies de pro­pa­gande as­sé­née dans les écoles et à la té­lé­vi­sion ren­for­cée par une loi de lèse-ma­jes­té très stricte. Jeu­di soir, le prince hé­ri­tier Ma­ha Va­ji­ra­long­korn, 64 ans, a sur­pris en de­man­dant un "dé­lai" avant de mon­ter sur le trône, lais­sant pour l'ins­tant le pays sans mo­narque. De­vant des moines et des mi­li­taires de la junte au pou­voir, il a conduit le ri­tuel boud­dhiste du "bain" du corps de son père. Cette cé­ré­mo­nie était sa pre­mière ap­pa­ri­tion pu­blique de­puis l'an­nonce de la mort de son père.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.