Dans l’at­tente d’une pro­po­si­tion des au­to­ri­tés

Le Temps (Tunisia) - - Proximité -

«Nous at­ten­dons de l’etat une ré­ac­tion po­si­tive et des pro­po­si­tions de so­lu­tions réa­li­sables et concrètes au pro­blème de la ferme de la so­cié­té Stil à Jem­na» a dé­cla­ré le pré­sident de l’as­so­cia­tion de pro­tec­tion des oa­sis de Jem­na, Ta­her Tah­ri. «Jus­qu’à pré­sent, au­cune pro­po­si­tion écrite ne nous a été com­mu­ni­quée de la part des au­to­ri­tés», a-t-il dé­plo­ré. Et d’ajou­ter «Nous sommes ou­verts à toute pro­po­si­tion ré­pon­dant aux at­tentes des ha­bi­tants de Jem­na.» Ta­her Tah­ri s’ex­pri­mait au cours d’une con­fé­rence de presse hier à Tu­nis.

Se­lon Tah­ri, l’as­so­cia­tion veut ré­gu­la­ri­ser sa si­tua­tion et louer la pal­me­raie, confor­mé­ment à l’ar­ticle 14 de la loi n°21 de l’an­née 1995 «le bail peut être au­to­ri­sé, dans cer­tains cas, par dé­cret, au pro­fit des grou­pe­ments in­ter­pro­fes­sion­nels dans le sec­teur agri­cole, des co­opé­ra­tives cen­trales et autres or­ga­nismes et or­ga­ni­sa­tions dont l’ac­ti­vi­té re­vêt un ca­rac­tère d’uti­li­té pu­blique, et ce dans les li­mites de leurs pro­grammes ap­prou­vés par les Mi­nistres char­gés de l’agri­cul­ture et des Do­maines de l’etat» . «Nous somme prêts à payer nos re­de­vances et à pré­sen­ter notre rap­port fi­nan­cier avec les dé­penses dé­taillées de­puis que nous avions pris en charge la ges­tion de la pal­me­raie», a af­fir­mé Tah­ri .

Sur la vente aux en­chères de la der­nière ré­colte de la pal­me­raie, les membres de l’as­so­cia­tion ont pré­ci­sé qu’ils étaient obli­gés de vendre la ré­colte avant qu’elle ne de­vienne in­con­som­mable.

Tah­ri a éga­le­ment ap­pe­lé à la ré­vi­sion des textes de lois re­la­tifs à l’ex­ploi­ta­tion des terres agri­coles. «Nous vou­lons que cette ex­pé­rience ba­sée sur un mo­dèle éco­no­mique so­li­daire et col­lec­ti­viste soit un exemple et le dé­but d’une ré­forme agri­cole post­ré­vo­lu­tion­naire.»

Cette ex­pé­rience qui, se­lon Tah­ri, a en­re­gis­tré des res­sources de plus de 6 mil­lions de di­nars de­puis 2011 fait l’ob­jet d’une grande po­lé­mique de­puis quelques se­maines.

Les avis étaient par­ta­gés entre ceux qui sou­tiennent l’ini­tia­tive et ceux qui la consi­dère comme étant une at­teinte aux biens pu­blics.

Les au­to­ri­tés de tu­telle, re­fu­sant ca­té­go­ri­que­ment l’ex­ploi­ta­tion sans au­to­ri­sa­tion de la pro­prié­té pu­blique, avait ap­pe­lé l’as­so­cia­tion qui se charge de la ges­tion de la pal­me­raie de­puis 2011, à le­ver la main­mise sur les 10800 pal­miers-dat­tiers s’éta­lant sur 185 ha. Rap­pe­lons que la der­nière ré­colte a été ven­due pour un mil­lion 700 mille di­nars. La vente aux en­chères a eu lieu di­manche, 10 oc­tobre 2016, mal­gré un ju­ge­ment en ré­fé­ré ren­du par le tri­bu­nal de pre­mière ins­tance de Ké­bi­li (n° 2172 du 15 sep­tembre 2016) sur la base d’un ar­rê­té des do­maines de l’etat por­tant an­nu­la­tion de la pre­mière ad­ju­di­ca­tion pré­vue le 18 sep­tembre der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.