Des ado­les­cents ac­cu­sés de vio­lence vo­lon­taire

Le Temps (Tunisia) - - Faits De Société -

Faits-di­vers dans le monde

Sept ado­les­cents ont été mis en exa­men ven­dre­di pour vio­lences vo­lon­taires après une bous­cu­lade sur­ve­nue dans un es­ca­lier de leur col­lège à Gen­ne­vil­liers (Hautsde-seine), au cours de la­quelle onze élèves avaient été bles­sés. Les sept col­lé­giens, sco­la­ri­sés au col­lège Guy-mô­quet de Gen­ne­vil­liers, avaient été in­ter­pel­lés entre à leur do­mi­cile de cette com­mune si­tuée à l’ouest de Pa­ris, et pla­cés en garde à vue jeu­di.

Ils rentrent chez eux, et se­ront ju­gés ul­té­rieu­re­ment, se­lon le par­quet de Nan­terre. Par­mi eux, cer­tains sont soup­çon­nés d’avoir «blo­qué» le bas de l’es­ca­lier alors que leurs ca­ma­rades se ren­daient dans la cour, pro­vo­quant un at­trou­pe­ment sur les marches. D’autres d’avoir «pous­sé», et d’autres en­core d’avoir «fil­mé». Les sept ado­les­cents sont tous âgés de 14 et 15 ans. Se­lon les pre­miers éléments de l’en­quête, trois col­lé­giens sco­la­ri­sés en classe de 4e et 3e avaient fait bar­rage. Ils s’étaient en­suite «écar­tés d’un coup: ceux qui étaient de­vant sont tom­bés à terre et ceux qui étaient der­rière les ont pié­ti­nés». Onze en­fants âgés de 12 à 13 ans avaient été bles­sés dans la bous­cu­lade, avec des in­ca­pa­ci­tés tem­po­raires de tra­vail al­lant jus­qu’à 25, 30 et 35 jours. Par­mi eux, une élève de cin­quième âgée de 12 ans, avait été gra­ve­ment bles­sée, at­teinte d’un trau­ma­tisme crâ­nien. Quatre autres pré­sen­taient une frac­ture aux membres, les autres étaient bles­sés au ge­nou, à la che­ville, aux jambes ou pré­sen­taient des symp­tômes en lien avec le stress. Le di­rec­teur aca­dé­mique des Hauts-de-seine, Phi­lippe Wuilla­mier, s’était ému d’un «jeu idiot aux consé­quences graves».

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.