Pé­kin s'in­quiète de la fra­gi­li­té de l'éco­no­mie mon­diale

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Dans une dé­cla­ra­tion com­mune à l'is­sue du som­met de Be­nau­lim, en Inde, les BRICS an­noncent la créa­tion d'une agence de no­ta­tion et un ren­for­ce­ment de la lutte contre l'éva­sion fis­cale, et se sont mis d'ac­cord pour tra­vailler sur le ter­ro­risme trans­fron­ta­lier. Le pré­sident chi­nois a ju­gé que l'éco­no­mie mon­diale res­tait fra­gile. «L'éco­no­mie mon­diale fait tou­jours face à une re­prise pé­rilleuse», a sou­li­gné dans un com­mu­ni­qué le pré­sident chi­nois, pour qui l'éco­no­mie mon­diale reste fra­gile. Xi Jin­ping a es­ti­mé qu'il n'y avait pas de rai­son que le bloc des BRICS ne s'épa­nouisse pas, ap­pe­lant à «des ac­tions concrètes pour ren­for­cer la confiance», tout en sou­li­gnant qu'«à long terme», les pers­pec­tives de dé­ve­lop­pe­ment «sont tou­jours po­si­tives». Le Pre­mier mi­nistre Na­ren­dra Mo­di a plai­dé pour que les BRICS amé­liorent les ni­veaux de co­opé­ra­tion, ap­pe­lant au dé­man­tè­le­ment des bar­rières com­mer­ciales et à la pro­mo­tion des in­fra­struc­tures. Le pré­sident russe Vla­di­mir Pou­tine a ap­pe­lé à une plus étroite co­opé­ra­tion no­tam­ment dans les do­maines du com­merce élec­tro­nique et de l'ex­plo­ra­tion spa­tiale. Lors de ce som­met à Be­nau­lim, dans l'ouest de l'inde, les BRICS (Bré­sil, Rus­sie, Inde, Chine, et Afrique du Sud) ont cher­ché à in­suf­fler de la vi­gueur à leur re­grou­pe­ment, au mo­ment même où ces cinq pays sont confron­tés à un ra­len­tis­se­ment de leurs éco­no­mies.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.