«Pré­sence phy­sique et men­tale» «Dé­con­cen­tra­tion fa­tale»

Le Temps (Tunisia) - - Sports -

Le match entre L’ESM et le Club Africain n’a pas te­nu ses pro­messes et on s’y at­ten­dait un peu. On a tel­le­ment épi­lo­gué avant cette ren­contre sur les pe­louses ar­ti­fi­cielles qu’il est dé­sor­mais in­utile d’y re­ve­nir. Ce qu’il faut re­te­nir du som­met de ce groupe, c’est la vic­toire clu­biste somme toute mé­ri­tée. Les pro­té­gés de Kaïs Yâa­kou­bi se sont im­po­sés en ou­vrant la marque à l’en­tame du match avant de se mettre dé­fi­ni­ti­ve­ment à l’abri dans les toutes der­nières mi­nutes de la ren­contre. Ce suc­cès per­met aux clu­bistes de s’em­pa­rer de la pre­mière place au clas­se­ment gé­né­ral avec deux points d’avance sur son dau­phin es­pé­ran­tiste. Et c’est éga­le­ment le qua­trième suc­cès suc­ces­sif des clu­bistes. Avec neuf réa­li­sa­tions et seule­ment deux buts en­cais­sés, Yâa­kou­bi peut conti­nuer se­rei­ne­ment son tra­vail. Il ne peut qu’en être ain­si sa­chant qu’il peut comp­ter sur le meilleur bu­teur du cham­pion­nat, à sa­voir l’al­gé­rien Bra­him Che­ni­hi et son dau­phin Sa­ber Khé­li­fa dont le forfait n’a pas per­tur­bé, outre me­sure, la bonne marche de ses co­équi­piers. Pa­ra­doxa­le­ment, pour le tech­ni­cien clu­biste le but mar­qué dans les toutes pre­mières mi­nutes du match n’a pas fa­vo­ri­sé ses joueurs :«en ou­vrant la marque dès la 2ème mi­nute de la ren­contre, nous avons eu à su­bir les as­sauts de L’ES Mét­laoui qui n’avait plus d’autres choix que ce­lui d’at­ta­quer à ou­trance sans cal­culs. Plus sim­ple­ment, notre pre­mier but a ren­du le match un peu plus dif­fi­cile pour nous, mais fort heu­reu­se­ment, mes joueurs ont su faire preuve de concen­tra­tion et sur­tout de pré­sence phy­sique et men­tale ». Evi­dem­ment, le deuxième but des clu­bistes a fi­ni par ache­ver les pro­té­gés de Kou­ki qui re­proche à ses joueurs ce manque de concen­tra­tion et de pré­sence men­tale : «Je pense que mes joueurs ont fait preuve de naï­ve­té et sur­tout d’ab­sence men­tale et les deux buts en­cais­sés le prouvent. Deux réa­li­sa­tions que nous au­rions pu évi­ter avec un peu plus de concen­tra­tion car ils n’étaient pas dif­fi­ciles». Les deux en­traî­neurs se re­trouvent dans leur ana­lyse de ce match à ou­blier au cours du­quel le der­nier mot est re­ve­nu aux moins mau­vais. Et nous ne pou­vons re­pro­cher quoi que ce soit aux deux pro­ta­go­nistes. Les in­dices ne pou­vaient que nous pro­po­ser un match d’un ni­veau moyen. Et c’est le spec­tacle qui s’en res­sent…

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.