«Manque concen­tra­tion» «Ap­pli­ca­tion de mes joueurs»

Le Temps (Tunisia) - - Sports -

ex­pli­quer la pré­sence de pas moins de cinq joueurs avec le même pro­fil, le même re­gistre ou presque : Chaa­la­li, F. Sas­si, Je­las­si, Bguir, Mon­cer. Am­mar Souayah n’a pas, pour­tant pas, abor­dé ce vo­let au cours de son point de presse d’après-match se conten­tant de mettre l’ac­cent sur l’ap­pli­ca­tion des Ban­lieu­sards : «les Ham­mam-li­fois étaient bien po­si­tion­nés sur le ter­rain et vi­si­ble­ment dé­ter­mi­nés à ra­me­ner un point de Ra­dès. Nous avons, certes, joué toute la ren­contre dans la zone de l’ad­ver­saire sans pour au­tant par­ve­nir à ma­té­ria­li­ser notre do­mi­na­tion faute de concen­tra­tion de­vant les buts de Ma­je­ri. En tom­bant dans le piège de la pré­ci­pi­ta­tion, nos joueurs ont fi­ni par lais­ser échap­per une vic­toire qui leur ten­dait les bras». Reste à sa­voir si le but mar­qué par Dhaoua­di, en pre­mière pé­riode de jeu a été va­li­dé, le rai­son­ne­ment d’am­mar Souayah au­rait été dif­fé­rent. Un but qui au­rait chan­gé cer­tai­ne­ment le cours du match s’il n’avait pas été in­jus­te­ment re­fu­sé. Les «Sang et Or» ont, mal­gré tout, réus­si une bien meilleure deuxième mi-temps met­tant de une pres­sion conti­nue sur un ad­ver­saire re­cro­que­villé en dé­fense mais tou­jours bien pla­cé pour ga­gner les duels. Ap­pli­quant à la lettre les consignes de leur en­traî­neur Ka­mel Zoua­ghi, les vi­si­teurs ont même failli réus­sir le hold up sans ce ré­flexe de Ben Ché­ri­fia qui dé­tour­na en cor­ner un bal­lon su­per­be­ment re­pris par Zogh­la­mi à la suite de l’un des rares contres ham­mam­li­fois.

In­utile de dé­crire la sa­tis­fac­tion de Ka­mel Zoua­ghi au coup de sif­flet fi­nal. Ecou­tons-le : «Je consi­dère ce nul ra­me­né de Ra­dès est sy­no­nyme de vic­toire. Un point qui ne man­que­ra pas de se ré­per­cu­ter sur le mo­ral de toute l’équipe. J’ai­me­rais ajou­ter que notre notre pres­ta­tion de cet après-mi­di est un peu le fruit de ce nou­vel état d’es­prit que nous sommes par­ve­nus à ins­tau­rer au sein du groupe en un laps de temps très court. Je vous fais grâce de l’état la­men­table que j’ai dé­cou­vert par­mi le groupe à tous les points de vue : phy­sique et men­tal. Il nous reste à pour­suivre le tra­vail ac­com­pli jusque là, le meilleur reste à ve­nir pour cette jeune équipe ham­mam-li­foise». C’est un peu le rai­son­ne­ment d’am­mar Souayah qui a clô­tu­ré sa dé­cla­ra­tion par «il nous faut conti­nuer à tra­vailler pour per­mettre à cer­tains par­mi nos joueurs à évo­luer sur leur va­leur». Pour­tant, ce­la fait plus de trois mois que l’on tra­vaille sans re­lâche tout en at­ten­dant un bien meilleur ren­de­ment qui tarde à ve­nir.

Ra­fik BEN ARFA

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.