«La vo­lon­té des joueurs» «Quand le men­tal ne suit pas»

Le Temps (Tunisia) - - Sports -

L’OB qui rit, L’ASM qui pleure

A Bé­ja , Gé­rard Bu­scher a pré­fé­ré ne pas comp­ter sur un Amine Aoui­chaoui loin des at­tentes lors des pre­mières ren­contres de la sai­son, pour ali­gner Is­maïl Dia­ki­té à la pointe de l’at­taque, un poste qui ne convient pas à ses ap­ti­tudes, ce qui a énor­mé­ment han­di­ca­pé son équipe. Ce n’était pas le seul point faible de L’ASM du­rant ce match. un match que les pro­té­gés de Gé­rard Bu­scher ont très mal né­go­cié dans les com­par­ti­ments de l’en­tre­jeu et de l’at­taque presque in­exis­tants pen­dant la ma­jeure par­tie

Un autre élé­ment a fa­ci­li­té la tâche des Cigognes, ce­lui de l’en­ga­ge­ment qui a fait dé­faut aux Mar­sois comme l’a sou­li­gné son en­traî­neur Gé­rard Bu­scher à la fin de la ren­contre qui a es­ti­mé que des joueurs évo­luant en Ligue pro­fes­sion­nel ne peuvent jouer sans une pré­sence men­tale à toute épreuve. Il a sou­li­gné que ses joueurs étaient très cris­pés et ont man­qué d’en­ga­ge­ment.

Pour Lot­fi Seb­ti, ses joueurs étaient très motivés et ont fait preuve de beau­coup de dé­ter­mi­na­tion et n’ont fait que confir­mer leur nette pro­gres­sion de­puis le dé­but de la sai­son et leurs bonnes pres­ta­tions face à L’EST et le CA lors des deux pré­cé­dentes jour­nées. Pour­tant tout por­tait à croire qu’il fal­lait comp­ter avec une ré­ac­tion des ban­lieu­sards après la sé­rie de trois dé­faites concé­dées, mais cette ré­ac­tion a été as­sez tar­dive dans la me­sure où les co­équi­piers de Ben Mes­saoud ont joué la peur au ventre et ont très mal né­go­cié l’en­tame du match se fai­sant pié­ger après seule­ment 3 mi­nutes de jeu sur une faute de pla­ce­ment qui s’est ré­pé­tée sur le se­cond but de L’OB ob­te­nu dans les mêmes condi­tions que le pre­mier. Gé­rard Bu­scher de­vait sou­li­gner que le tra­vail tac­tique et tech­nique du­rant la se­maine ne pou­vait ser­vir à grand-chose si les joueurs ne sont pas motivés où faibles men­ta­le­ment. Il de­vait conclure en pré­ci­sant que la si­tua­tion de son équipe ne prête pas à l’op­ti­misme, mais qu’il fal­lait tra­vailler da­van­tage pour re­faire le ter­rain per­du. Mais il faut re­con­naitre que c’est au ni­veau du pla­ce­ment des

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.