Mi­ley Cy­rus se paye Ma­riah Ca­rey

Le Temps (Tunisia) - - Magazine -

Les tacles, ce n'est pas qu'au foot­ball! Dans le monde de la mu­sique, ça y va fort éga­le­ment! Mi­ley Cy­rus vient de se payer Ma­riah Ca­rey. Comme ça. Pu­bli­que­ment. A la té­lé­vi­sion. C'est sur le pla­teau de The Voice US que le tacle a eu lieu quand Mi­ley Cy­rus a cri­ti­qué son ai­née. «Tout le monde ne peut pas être Ma­riah Ca­rey», a-t-elle lan­cé. Même si la phrase n'était pas très vi­ru­lente, le ton em­ployé en di­sait long sur ce que Mi­ley Cy­rus de­vait pen­ser… mais ne di­sait pas. C'est la ver­sion amé­ri­cain du ma­ga- zine Elle qui a pris les de­vants en al­lant de­man­der à Mi­ley Cy­rus ce qu'elle avait vrai­ment vou­lu dire ce jour là. En bref, ce qu'elle pen­sait vrai­ment de Ma­riah Ca­rey.

Il n'en fal­lait pas plus pur que l'in­ter­prète de Wre­cking Ball se lâche et tacle plus in­ten­sé­ment sa consoeur en ex­pli­quant que cette dernière ne pen­sait qu'à elle.

«Tout tourne au­tour de Mi­mi. C'est son truc. On parle de ce qu'elle porte, il n'y a qu'elle qui compte », a-t-elle ba­lan­cé. Dit comme ça, on pour­rait pen­ser que c'est un peu l'hô­pi­tal qui se fiche de la cha­ri­té… sauf que Mi­ley Cy­rus, âgée au­jourd'hui de 23 ans, a bien mû­ri. Fi­ni la trash at­ti­tude. Elle est vé­gé­ta­rienne et a même lan­cé une fon­da­tion ap­pe­lée Hap­py Hip­pie afin d'ai­der les jeunes et les sans-abri. «Quand on est plus jeune, on est plus égoïste, parce qu'on se cherche beau­coup, et qu'on est concen­tré sur soi­même. (…) Moi ce que je fais n'est pas cen­tré sur moi. Il s'agit de ra­con­ter mon his­toire, que quel­qu'un se re­con­naisse dans ce que je dis», a-t-elle ex­pli­qué au ma­ga­zine Elle.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.