A la re­cherche des pro­duc­teurs d'an­tan

Pa­tri­moine ra­dio­pho­nique

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Lot­fi BEN KHELIFA

Une fois en­core, la sem­pi­ter­nelle ques­tion de la mé­moire ra­dio­pho­nique re­vient dans l'ac­tua­li­té pour nous faire rap­pe­ler de la ca­rence au ni­veau de la ma­tière exis­tence et des la­cunes à com­bler. A l'oc­ca­sion d'un ré­cent pro­gramme dif­fu­sé en di­rect sur la chaîne na­tio­nale de Ra­dio Tu­nis, l'ani­ma­trice Say­da Zogh­bi dia­lo­guait l'autre soir et par té­lé­phone in­ter­po­sé, avec une jour­na­liste pro­duc­trice à Ra­dio le Kef. Nous avions pris le train en marche et le su­jet était fort im­por­tant, car l'ani­ma­trice de Ra­dio le Kef pré­pare une étude sur les pro­duc­teurs de la ra­dio tu­ni­sienne de­puis sa fon­da­tion en 1938, à nos jours.

Pa­tri­moine ra­dio­pho­nique

Une fois en­core, la sem­pi­ter­nelle ques­tion de la mé­moire ra­dio­pho­nique re­vient dans l’ac­tua­li­té pour nous faire rap­pe­ler de la ca­rence au ni­veau de la ma­tière exis­tence et des la­cunes à com­bler. A l’oc­ca­sion d’un ré­cent pro­gramme dif­fu­sé en di­rect sur la chaîne na­tio­nale de Ra­dio Tu­nis, l’ani­ma­trice Say­da Zogh­bi dia­lo­guait l’autre soir et par té­lé­phone in­ter­po­sé, avec une jour­na­liste pro­duc­trice à Ra­dio le Kef. Nous avions pris le train en marche et le su­jet était fort im­por­tant, car l’ani­ma­trice de Ra­dio le Kef pré­pare une étude sur les pro­duc­teurs de la ra­dio tu­ni­sienne de­puis sa fon­da­tion en 1938, à nos jours.

cet­tedes ra­dio­pho­ni­ques­de­meu­reAu ceux in­for­ma­tions ani­ma­trice-cher­cheu­se­cours­qui en­core dé­tien­nentde d’hier.cet­te­sur man­quante.les Car des conver­sa­tion,pro­duc­teurs­son dé­tail­sa sol­li­ci­té Say­daé­tude et Zogh­bi cou­rage, lui étan­ta sou­hai­té­don­né beau­coupque peu de de choses concrètes existent ac­tuel­le­ment. Son in­ter­lo­cu­trice a tou­te­fois in­di­qué que pour les pro­duc­teurs qu’elle a pu dé­ni­cher, ils avaient leurs co­or­don­nées au ser­vice ad­mi­nis­tra­tif, car ils tra­vaillaient à plein temps à la ra­dio. Pour les autres et ils étaient « mal­heu­reu­se­ment » plus nom­breux, il s’agit de col­la­bo­ra­teurs ex­ternes. Elle a ci­té pêle-mêle quelques noms ap­par­te­nant à plu­sieurs gé­né­ra­tions, en se trom­pant par­fois sur la pro­non­cia­tion de leur nom. Il est vrai qu’ils de­meurent d’illustres in­con­nus et que l’étude, si ja­mais elle voyait le jour, les re­met­traient à un pre­mier plan bien mé­ri­té. L’ap­pel est donc lan­cé pour « re­don­ner » à la ra­dio tu­ni­sienne sa mé­moire qu’on n’es­père pas qu’elle soit per­due. Le tra­vail de la pro­duc­trice de Ra­dio le Kef se­ra d’une ex­trême uti­li­té pour les cher­cheurs et pour tous ceux qui s’in­té­ressent à l’his­toire de la ra­dio et des mé­dias tu­ni­siens, en gé­né­ral. Et pour re­don­ner la mé­moire, il reste la mé­moire. Ce n’est là qu’une bou­tade. Mais il s’agit ici de la mé­moire des au­di­teurs fi­dèles de la ra­dio tu­ni­sienne qui pour­raient être d’un grand ap­port pour bien réa­li­ser l’étude en ques­tion.

Et pa­ral­lè­le­ment à cette re­cherche qui se­ra fort dif­fi­cile, on en convient, il est un dé­tail qui concerne la re­dif­fu­sion pour les au­di­teurs d’au­jourd’hui d’an­ciennes émis­sions ra­dio­pho­niques. De mé­moire d’un au­di­teur fi­dèle de plus de cin­quante ans, notre chère ra­dio ne re­dif­fuse que des émis­sions réa­li­sées après l’in­dé­pen­dance de la Tu­ni­sie. S’agi­til d’une an­cienne cen­sure qui per­dure et qu’on a « ou­bliée » de ban­nir. Pour­tant, un jingle slo­gan est dif­fu­sé sur la ra­dio na­tio­nale rap­pe­lant que la re­la­tion entre notre ra­dio et ses au­di­teurs date de plus de soixante- dix ans. Ecou­tons en­core fi­dè­le­ment et at­ten­dons un mi­racle.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.