Pause dans les bom­bar­de­ments sur Alep

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

La Rus­sie et la Sy­rie ont in­ter­rom­pu leurs bom­bar­de­ments aé­riens sur Alep hier­ma­tin, avant une «pause hu­ma­ni­taire» pré­vue de­main, a an­non­cé le mi­nis­tère russe de la Dé­fense, mais les re­belles ont re­fu­sé de quit­ter la grande ville du nord de la Sy­rie. Cette «pause hu­ma­ni­taire» se­ra en vi­gueur de 08h00 (05h00 GMT) à 16h00 (13h00 GMT), afin de per­mettre aux ci­vils et aux in­sur­gés de quit­ter la ville, a dé­cla­ré le mi­nis­tère russe de la Dé­fense. Le dé­par­te­ment d’etat amé­ri­cain a ju­gé bien­ve­nue cette pause dans les at­taques russes et sy­riennes contre la par­tie orien­tale d’alep, te­nue par les in­sur­gés, tout en la ju­geant in­suf­fi­sante.

Les re­belles ont tou­te­fois fait sa­voir qu’ils n’avaient pas l’in­ten­tion de quit­ter la par­tie orien­tale de la ville.

«Les fac­tions re­jettent toute sor­tie, il s’agi­rait d’une red­di­tion», a dé­cla­ré Za­ka­ria Ma­la­hiif­ji, char­gé des af­faires po­li­tiques du groupe Fas­ta­kim. Le com­man­dant d’un puis­sant groupe is­la­miste éga­le­ment re­tran­ché dans l’est d’alep, Ah­rar al Cham, a lui aus­si re­je­té la pro­po­si­tion russe. «Lorsque nous avons pris les armes au dé­but de la ré­vo­lu­tion pour dé­fendre notre peuple aban­don­né, nous avons pro­mis à Dieu que nous ne lais­se­rions pas tom­ber avant l’ef­fon­dre­ment de ce ré­gime criminel», a dit Al Fa­rouk Abou Ba­kr. Ser­gueï Choï­gou avait dé­cla­ré plus tôt que l’in­ter­rup­tion des frappes aé­riennes, ef­fec­tive hier à par­tir de 10h00 (07h00 GMT), de­vait contri­buer à ga­ran­tir la sé­cu­ri­té de six cor­ri­dors des­ti­nés à l’éva­cua­tion des ci­vils et à pré­pa­rer celle des ma­lades et des bles­sés hors de l’est d’alep. Se­lon l’ob­ser­va­toire sy­rien des droits de l’homme (OSDH), l’avia­tion russe a me­né des raids contre Alep tôt hier, mais le calme a ré­gné par la suite. Le mi­nistre russe a dit s’at­tendre à ce que les in­sur­gés quittent Alep, avec leurs armes, via deux cor­ri­dors spé­ciaux, l’un par la route Cas­tel­lo, l’autre près du mar­ché Al Khaï Souk. «Nous de­man­dons aux di­ri­geants de la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale d’user de leur in­fluence sur les groupes ar­més de l’est d’alep pour convaincre leurs chefs de ces­ser les com­bats et d’aban­don­ner la ville», a dit Ser­gueï Choï­gou.

Vingt dji­ha­distes de L’EI tués dans des frappes

Les avions de la coa­li­tion in­ter­na­tio­nale ont tué 20 dji­ha­distes du groupe Etat is­la­mique (EI) en Sy­rie au cours des der­nières 24 heures, a dé­cla­ré hier l’ar­mée turque, près de deux mois après le dé­but de l’opé­ra­tion mi­li­taire me­née par des re­belles avec l’ap­pui des forces turques pour chas­ser L’EI de la zone fron­ta­lière. Les 11 frappes aé­riennes de la coa­li­tion en Sy­rie ont vi­sé les sec­teurs de Kar Kal­baïn, Ghouz, Has­sad­jik et Til­ta­nah et ont dé­truit deux po­si­tions dé­fen­sives de L’EI ain­si que trois vé­hi­cules. De leur cô­té, l’avia­tion turque a me­né éga­le­ment des frappes et dé­truit plu­sieurs ob­jec­tifs de L’EI, in­dique An­ka­ra. De­puis le dé­clen­che­ment de l’opé­ra­tion «Bou­clier de l’eu­phrate» le 24 août, les forces re­belles ont, avec l’ap­pui des troupes turques, pris le contrôle de 1.240 km² de ter­ri­toire aux dji­ha­distes, ajoute l’ar­mée turque.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.