Ma­ni­fes­ta­tion in­édite de po­li­ciers à Pa­ris

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Des po­li­ciers ont ma­ni­fes­té dans la nuit de lun­di à mar­di sur les Champs-ely­sées à Pa­ris pour ex­pri­mer leur mé­con­ten­te­ment. Ils ap­pellent le gou­ver­ne­ment à prendre des me­sures pour évi­ter un ras-le-bol gé­né­ra­li­sé des forces de l’ordre. Une en­quête a été ou­verte.

Dix jours après l’at­taque au cock­tail Mo­lo­tov contre un équi­page de po­lice à Vi­ry-châ­tillon, près de 500 po­li­ciers, en te­nue ci­vile, ont cir­cu­lé à bord de vé­hi­cules, gy­ro­phares al­lu­més, au­tour de l’arc de Triomphe ain­si que sur l’ave­nue la plus cé­lèbre du monde, avant de chan­ter la Mar­seillaise.

Chose rare, les po­li­ciers fron­deurs ont ma­ni­fes­té spon­ta­né­ment, hors de tout cadre syn­di­cal. Con­tac­tée par Reu­ters, la pré­fec­ture de po­lice s’est re­fu­sée dans l’im­mé­diat à tout com­men­taire.

Les ma­ni­fes­tants re­prochent au Pre­mier mi­nistre Ma­nuel Valls et au mi­nistre de l’in­té­rieur Ber­nard Ca­ze­neuve de mul­ti­plier les dé­cla­ra­tions, mais de ne pas leur don­ner réel­le­ment les moyens hu­mains et ma­té­riels d’exer­cer leurs mis­sions. «On en a marre d’en­tendre que des col­lègues se font agres­ser. On a l’im­pres­sion que ce n’est que de l’émoi, de l’em­pa­thie de la part du gou­ver­ne­ment, sans ré­ponse vé­ri­table», a dit l’un d’eux sur BFM TV.

Le ras­sem­ble­ment, au­quel par­ti­ci­paient de nom­breux po­li­ciers de l’es­sonne, avait dé­bu­té vers 23 heures de­vant l’hô­pi­tal Saint-louis où est hos­pi­ta­li­sé un ad­joint de sé­cu­ri­té très griè­ve­ment brû­lé le 8 oc­tobre par un cock­tail Mo­lo­tov. Les po­li­ciers ve­nus de toute l’ile-def­rance se sont en­suite ren­dus si­rènes hur­lantes vers 01h00 sur les Champs-ely­sées pour ex­pri­mer leur co­lère.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.