Un imam à ré­vo­quer…

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Sa­mia HARRAR

Toutes af­faires ces­santes. D'abord. Avec in­ter­dic­tion ab­so­lue de prê­cher dé­sor­mais, in­tra-mu­ros, sauf face à son mi­roir si ça lui chante.

Toutes af­faires ces­santes. D’abord. Avec in­ter­dic­tion ab­so­lue de prê­cher dé­sor­mais, in­tra-mu­ros, sauf face à son mi­roir si ça lui chante. Le­quel de­vra ef­fec­ti­ve­ment y ré­flé­chir à deux fois, avant de lui ren­voyer son image. A ses risques et pé­rils. Mais ce­la, c’est une autre his­toire. Celle qui par contre fait grand bruit ces jours-ci, à Djer­ba-mi­doun mais pas seule­ment, et à rai­son d’ailleurs, c’est celle de ce pro­fes­seur, taxé d’apos­ta­sie par ce même imam, qui court un grave dan­ger de­puis, sa­chant que des « illu­mi­nés » peuvent fort bien prendre à la lettre cette ac­cu­sa­tion d’athéisme, et décider de « la­ver l’af­front », à leur fa­çon.

In­utile de faire un des­sein, lorsque l’on sait quelles sont les ma­nières adop­tées par ces fous fu­rieux qui se croient in­ves­tis d’une mis­sion di­vine, et qui pour­raient ef­fec­ti­ve­ment ten­ter d’agir, pour pu­nir ce­lui qui est ain­si poin­té du doigt, comme étant le mé­créant de ser­vice, qui au­rait osé dé­fier les lois du ciel, et qui mé­ri­te­rait donc châ­ti­ment. On croit rê­ver… Sauf qu’il s’agit d’un cau­che­mar. Car, et pas be­soin de se pin­cer pour sa­voir que nous ne sommes pas dans les bras de Mor­phée, ce qui est si­dé­rant dans tout ce­la c’est que ce­la se passe en Tu­ni­sie. La Tu­ni­sie de Bour­gui­ba voyez-vous, n’en dé­plaise à tous ceux qui ver­raient les choses sous un autre angle: c’est à di­ra aux an­ti­podes, et à qui il fau­dra faire re­lire la Cons­ti­tu­tion. Afin qu’ils se fa­mi­lia­risent un tant soit peu, avec quelques pe­tites (grandes) no­tions à l’ins­tar de la li­ber­té de conscience, ou de culte, qui leur au­raient peut-être échap­pé, ce qui pour­rait ex­pli­quer le fait qu’ils se soient four­voyés, au point d’ou­blier qu’ils sont bien en Tu­ni­sie, et qu’ils fe­raient mieux de pas­ser leur che­min. In­utile de rap­pe­ler que l’imam qui s’est fen­du d’un tel prêche, a vrai­ment per­du une oc­ca­sion de se taire. Qu’il aille re­faire ses classes ailleurs…

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.