Suite nip­pone à Ibn Ra­chiq

Douze films ja­po­nais créent l'évé­ne­ment et offrent un pa­no­ra­ma sur la pro­duc­tion contem­po­raine au pays de Ku­ro­sa­wa, Oshi­ma et Ima­mu­ra. Un cycle plé­bis­ci­té par les ci­né­philes qui se pour­suit jus­qu'au 23 oc­tobre à la Mai­son Ibn Ra­chiq, consti­tuant un ori­gin

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Une large ou­ver­ture sur le ci­né­ma ja­po­nais contem­po­rain Ha­tem BOURIAL

Les Jour­nées du ci­né­ma ja­po­nais à Tu­nis se pour­suivent jus­qu'au 23 oc­tobre avec un cycle de douze films qui offrent un pa­no­ra­ma des plus in­té­res­sants sur le ci­né­ma ja­po­nais contem­po­rain. Or­ga­ni­sées par l'am­bas­sade du Ja­pon en Tu­ni­sie à l'oc­ca­sion du soixan­tième an­ni­ver­saire de l'éta­blis­se­ment des re­la­tions di­plo­ma­tiques entre nos deux pays, ces jour­nées ja­po­naises se dé­roulent à la Mai­son Ibn Ra­chiq et pro­posent des films sous-ti­trés en fran­çais ou en arabe dans pra­ti­que­ment tous les genres. Do­cu­men­taires, fic­tions et ani­ma­tions sont ain­si à l'hon­neur et drainent un pu­blic ci­né­phile des plus mo­ti­vés par la dé­cou­verte d'une ci­né­ma­to­gra­phie qui de­meure peu connue tout en ayant ac­tuel­le­ment le vent en poupe sur la scène in­ter­na­tio­nale. En ce sens, les Jour­nées ci­né­ma­to­gra­phiques de Car­thage ont sou­vent re­vi­si­té la ci­né­ma­to­gra­phie ja­po­naise avec de­puis les an­nées 1970 de nom­breux hom­mages aux grands maîtres que sont Aki­ra Ku­ro­sa­wa, Ima­mu­ra Sho­hei ou Oshi­ma Na­gi­sa. D'ailleurs, les grandes oeuvres du Ku­ro­sa­wa des an­nées de sa ma­tu­ri­té sont en gé­né­ral sor­ties dans le cir­cuit com­mer­cial tu­ni­sien avec un suc­cès re­mar­quable. Ce­ci pour dire que la connais­sance du ci­né­ma ja­po­nais en Tu­ni­sie est un fait bien éta­bli qui se tra­duit par de nom­breuses pro­jec­tions en ci­né-club et plu­sieurs cycles or­ga­ni­sés au­tour des oeuvres ma­jeures. Ces jour­nées du ci­né­ma ja­po­nais qui se tiennent du 15 au 23 oc­tobre obéissent à un choix dif­fé­rent dans la me­sure où elles dé­laissent les oeuvres des grands maîtres pour se tour­ner vers un pa­no­ra­ma de la pro­duc­tion ac­tuelle. Il res­sort d'ailleurs des oeuvres pro­je­tées une for­mi­dable maî­trise tech­nique et un sens in­né de la lu­mière qui donnent à ces oeuvres un ca­rac­tère sin­gu­lier. Plu­sieurs drames hu­mains, des éloges à la na­ture et par­fois des re­gards sur la ville, l'his­toire ou la fa­mille donnent à ces films un goût cultu­rel mar­qué. En ef­fet, ces films in­carnent aus­si bien le Ja­pon ac­tuel que les grandes ten­dances qui struc­turent son ci­né­ma qui vogue entre ten­ta­tions hol­ly­woo­diennes et es­thé­tique lo­cale."fi­re­works from the heart", le film d'ou­ver­ture de ce cycle a bien don­né le ton avec un drame ins­pi­ré d'une his­toire vraie, une fable puis­sante qui se noue entre une femme ma­made et son frère aî­né re­clus. Trai­té par touches sub­tiles, ce film a tou­ché le pu­blic par sa pro­fonde hu­ma­ni­té, au­tre­ment dit son uni­ver­sa­li­té es­sen­tielle. D'autres oeuvres aus­si riches ont été pro­je­tés en cours de se­maine avec no­tam­ment "Ham­let Osa­ka", ori­gi­nal et ico­no­claste, et sur­tout "Af­ter the Flo­wers", un film d'une grande sub­ti­li­té qui ren­voie aux grands maitres du sep­tième art ja­po­nais. Le cycle se pour­suit jus­qu'au di­manche 23 oc­tobre avec quelques films qui valent le dé­pla­ce­ment. Ci­tons par exemple "La femme de Villon" qui se­ra pro­je­té ce jeu­di à 17h ou "From me to you" à l'écran ven­dre­di à 17h. Deux films sont au pro­gramme sa­me­di avec "L'oi­seau bleu' et "Le chef de South Po­lar". En­fin, le cycle se­ra clô­tu­ré di­manche avec un do­cu­men­taire in­ti­tu­lé "Eye Contact". Belle initiative de l'am­bas­sade du Ja­pon et de la Mai­son de la cul­ture Ibn Ra­chiq et aus­si belle ma­nière de pro­lon­ger la commémoration di­plo­ma­tique avec l'ac­tion cultu­relle. Avec ces jour­nées du ci­né­ma ja­po­nais, le pu­blic tu­ni­sien a pu ac­tua­li­ser son sa­voir tout en se re­trem­pant dans une es­thé­tique ma­jeure de la ci­né­ma­to­gra­phie mon­diale.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.