"Pog­ba et Ibra­hi­mo­vic ne sont pas in­tou­chables"

Le Temps (Tunisia) - - Sports -

Avant la ren­contre d'europa League contre Fe­ner­bah­çe, Jo­sé Mou­rin­ho a ex­pli­qué en con­fé­rence de presse qu'à Man­ches­ter Uni­ted per­sonne n'avait une place as­su­rée par­mi les ti­tu­laires. Si lors de son ar­ri­vée à Chel­sea, l'en­traî­neur por­tu­gais avait des cadres qu'il consi­dé­rait comme in­dis­cu­table dont fai­saient par­tie Frank Lam­pard, John Ter­ry, Di­dier Drog­ba et Petr Cech.

"Non Paul Pog­ba et Zla­tan Ibra­hi­mo­vic ne sont pas in­tou­chables, a con­fié Jo­sé Mou­rin­ho. Chel­sea ? C'était il y a 11 ans, la Pre­mier League était dif­fé­rente, la si­tua­tion est dif­fé­rente. Chel­sea était la meilleure équipe de loin, c'est une autre his­toire. Per­sonne n'est in­tou­chable main­te­nant. In­tou­chable dans notre équipe, je pense que ça doit être l'es­prit, l'en­ga­ge­ment, la fier­té, l'en­ga­ge­ment en­vers le club, le res­pect pour les fans. C'est ça que doit si­gni­fier être in­tou­chable, mais pas les joueurs". Jo­sé Mou­rin­ho est heu­reux du ren­de­ment de Zla­tan Ibra­hi­mo­vic : "Je suis vrai­ment heu­reux. Il nous donne exac­te­ment ce que nous avons be­soin. C'est très beau pour moi de le ren­con­trer cinq ou six ans plus tard et de trou­ver la même am­bi­tion, la pas­sion et le dé­sir de jouer, le dé­sir de ri­va­li­ser. Je ne pou­vais pas être plus heu­reux. Il est vrai­ment en forme. Il est tou­jours prêt à jouer. Je ne pou­vais pas être plus heu­reux de son in­fluence dans le ves­tiaire. De toute évi­dence, c'est quel­qu'un que les jeunes gars re­gardent et ce qu'ils voient est grand pour eux".

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.